Home / Actualités / Rencontre gouvernement du Burkina-BAD : Des projets et programmes passés en revue

Rencontre gouvernement du Burkina-BAD : Des projets et programmes passés en revue

Huit (08) Ministres burkinabè, dont le Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, ont eu, le mardi 19 février 2019 à Ouagadougou, une séance de travail avec des acteurs de la Banque africaine de développement (BAD). La rencontre a permis d’échanger sur les projets et programmes financés par l’institution dans notre pays.

 

En plus de monsieur le Ministre de l’Energie, ceux en charge de l’agriculture, de la jeunesse ; de l’environnement; du commerce ; celui des infrastructures, ainsi que la ministre déléguée en charge de l’aménagement du territoire et celle en charge du budget étaient les membres du gouvernement présents à ces échanges avec les administrateurs de la Banque africaine de développement. Ces derniers, au nombre de cinq (05), sont au Burkina Faso dans le cadre d’un voyage d’étude qu’ils effectuent dans bon nombre de pays. Représentant son homologue de l’Economie, des finances et du développement, président de la rencontre, madame Edith Clémence YAKA, a salué l’opportunité qu’offre cette séance de travail. « A l’issue de ces échanges tous les acteurs seront au même niveau d’information, ce qui devrait permettre l’amélioration de l’efficacité de l’aide publique au développement et la performance des projets et programmes financés par la banque africaine de développement », a-t-elle insisté. 

Plusieurs présentations ont constituées le menu de ce face à face gouvernement du Burkina-BAD. Parmi ces présentations on peut retenir celle de l’institution financière sur l’état des projets et programmes ; la situation sur la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) et le programme d’appui au développement des économies locales (PADEL). Concernant la présentation de la BAD, il ressort entre autres que les six (06) projets de notre pays inscrits en 2018 auprès l’institution financière ont été exécutés à 100%. Parmi ces projets deux (02) concernent le secteur de l’énergie : le programme d’appui au secteur de l’énergie et le programme Yeleen. 

Le Plan national de développement économique et social, mis en place en 2016, a permis, selon son Secrétaire permanent, monsieur Alain SIRI, a engrangé pas mal d’acquis dans plusieurs domaines dont celui de l’énergie à savoir, l’accroissement de l’offre d’électricité de 134,1 MW(+41,13%) de libéralisation et de régulation du secteur de l’énergie. Cependant cette performance est insuffisante, dit toujours le S/P PNDES qui, comme perspective de ce référentiel de développement, préconise l’accélération de la réalisation des infrastructures de soutien à la production que sont : l’énergie, les TIC et les routes.

Quant au Plan d’appui au développement des économies locales (PADEL), sa création en 2016, répond, à en croire son coordonnateur, monsieur Martial Wilfried BASSOLE, aux soucis d’améliorer les conditions socio-économiques des populations à la base (…) L’une de ces missions, à cet effet, est l’accès des services énergétiques modernes.

 

DCPM/ME

 

A propos Kando

Voir aussi

Construction de la centrale solaire photovoltaïque de 30MW de Nagréongo: Plus d’un milliard d’investissement au profit des populations

Le ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, a lancé le jeudi 29 octobre 2020, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *