Home / Actualités / Réduction de la consommation énergétique dans les bâtiments publics, une mini-centrale solaire bientôt opérationnelle au CHR de Tenkodogo

Réduction de la consommation énergétique dans les bâtiments publics, une mini-centrale solaire bientôt opérationnelle au CHR de Tenkodogo

Les bâtiments publics font partie des infrastructures les plus énergétivores au Burkina Faso. Afin de permettre à l’Etat de maitriser leur consommation énergétique tout en assurant la continuité du service public, le Ministère de l’Energie a initié, en 2018, le Projet de construction de mini-centrale solaire photovoltaïque dans les bâtiments publics. Le Centre hospitalier régional (CHR) de Tenkodogo est la première infrastructure publique a bénéficié d’une installation solaire dans le cadre de ce projet.

Le Directeur général des énergies renouvelables (DGER) et celui du CHR, M. Ousmane NERE en visite sur le chantier de construction de la mini-centrale. Ils ont échangé avec les techniciens de l’entreprise INDMOVE chargé des travaux et avec le représentant de l’entreprise de suivi-contrôle.

Le projet de construction de mini-centrale solaire photovoltaïque dans les bâtiments publics vise à assurer un approvisionnement en électricité propre, fiable, sécurisé et surtout à moindre coût dans les services publics. Et la construction de la mini-centrale de 60 KWc au CHR de Tenkodogo marque le démarrage effectif de la mise en œuvre de ce projet porteur. Après seulement un mois et demi de travaux, la mini-centrale solaire de l’établissement hospitalier de référence dans la région du centre-est, est en finalisation. C’est une belle charpente faite de 220 panneaux de 275 Wc et un local technique performant contenant 72 batteries de 2000 Ah-2V qui ont été donnés à voir au Directeur général des énergies renouvelables (DGER).

Après seulement un mois et demi de travaux, l’état d’avancement du chantier est jugé satisfaisant. en témoigne cette belle illustration.

Afin de garantir le bon fonctionnement de l’ouvrage après sa mise en service prévue dans 2 semaines, Kibsa Issaka NONG-NOGO a longuement échangé avec le Directeur général (DG) du CHR, M. Ousmane NERE. A entendre le DG du CHR, les bénéficiaires ne manageront aucun effort pour la pérennisation de cette source d’énergie qui leur est salutaire. « La mini-centrale solaire constitue pour nous un véritable ouf de soulagement. Lorsque nous avons appris la réalisation de ce projet, nous nous en sommes réjoui dans la mesure où l’énergie est capitale dans le domaine de la santé », dira M. NERE.

En effet, l’énergie est un maillon essentiel de la vie et pour les secteurs sensibles comme celui de la santé, son importance n’est plus à démontrer. « Tous nos équipements fonctionnent avec l’électricité. Nous avons même des équipements qui fonctionnent à plein temps à l’énergie et lorsqu’il y’a une interruption dans la fourniture, nous sommes obligés de tout reprendre à zéro. Cela constitue une démotivation pour le personnel et surtout pour les malades. Ça contribue aussi à la dégradation du matériel sanitaire », explique le DG du CHR de Tenkodogo.

72 batteries, comme celles à l’image, seront connectées à la centrale pour emmagasiner l’énergie

Conscient que les solutions endogènes sont les plus durables, M. NONG-NOGO a encouragé les responsables du CHR à intégrer le fonctionnement de la mini-centrale solaire dans leur plan d’actions. Grâce à elle, des services sanitaires essentiels comme l’Urgence médicale, les services transversaux comme le laboratoire, l’imagerie médicale et les blocs opératoires, pour ne citer que ceux-là, seront alimentés principalement au solaire. Ainsi, la mini-centrale solaire de 60 KWc permettra au CHR de Tenkodogo de faire des économies d’échelles et surtout d’améliorer la prise en charge des patients. C’est dire qu’autant l’Administration publique gagne, mais les usagers du service public aussi.

Pour l’Etat burkinabè, ce projet est du « pain béni ». Pendant qu’en amont, il permettra d’alléger les factures d’électricité des bâtiments publics, en aval c’est la pression sur l’offre de fourniture d’électricité de la SONABEL qui sera allégée. Et pour le Ministère de l’Energie, ce sont plusieurs centaines de tonnes de gaz carbonique qui seront évitée et par ricochet des émissions de gaz à effet de serre seront réduire dans le secteur.

Le Directeur général du CHR de Tenkodogo (à gauche) et M. Boris COMPAORE, chef de service maintenancier et chargé du suivi des travaux ont rassuré le Directeur général Nong-NOGO sur leur implication à la gestion de la mini-centrale solaire de Tenkodogo.

L’objectif du projet de construction de mini-centrales photovoltaïques dans les bâtiments publics est de doter à terme 10 Centres hospitaliers, 7 Universités publiques, 15 Maisons d’arrêt et de correction et enfin l’éclairage public pour les services de Forces de défense et de sécurité, d’une source d’énergie propre.

 

DCPM ME

A propos Barro

Voir aussi

Projet de développement des connexions à l’électricité : les branchements électriques à 3.000 FCFA à Kaya

Le Projet de développement des connexions à l’électricité (PDCEL) est désormais effectif à Kaya, ville …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *