Home / Actualités / Ratification de l’accord-cadre pour la création de l’Alliance Solaire Internationale : Le Burkina Faso favorable à la promotion des technologies d’énergies renouvelables

Ratification de l’accord-cadre pour la création de l’Alliance Solaire Internationale : Le Burkina Faso favorable à la promotion des technologies d’énergies renouvelables

Les députés ont voté à l’unanimité l’adoption de la loi portant ratification de l’accord-cadre pour la création de l’Alliance Solaire Internationale (ASI)

Le Burkina Faso peut désormais bénéficier de l’accompagnement nécessaire pour la valorisation de son potentiel en énergie solaire. C’est tout le sens de l’adoption de la loi portant ratification de l’accord-cadre pour la création de l’Alliance Solaire Internationale survenue dans la matinée du lundi 24 août 2020 à Ouagadougou par les députés de l’Assemblée nationale. Le Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO y a pris part avec ses collaborateurs.

 

C’est à l’unanimité des 104 votants du jour, que les députés ont voté la loi portant ratification de l’accord-cadre pour la création de l’Alliance Solaire Internationale (ASI). Ainsi, le Burkina Faso devient membre à part entière de cette alliance. L’objectif de l’ASI est le renforcement de la synergie d’actions entre les Etats membres de l’ONU en matière de développement de la filière solaire dans le monde. Selon le Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, notre pays a déjà bénéficié grandement de l’accompagnement de l’Alliance Solaire Internationale « Cela passe par la promotion des technologies d’énergies renouvelables à moindre coût, la réduction des coûts de production nationale d’électricité, la limitation des émissions de gaz à effet de serre. Plusieurs de nos cadres ont déjà profité de formations et de transferts de technologie. »

Le Burkina Faso accorde un intérêt particulier et de haut niveau à l’ASI. En témoigne, la présence effective de SEM Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso à la conférence de création de l’ASI en novembre 2016. Aussi, après avoir été parmi les premiers pays à signer l’Accord-cadre, notre pays a procédé à sa ratification au cours de l’année 2018.

Pour le Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO la ratification de l’accord-cadre de l’ASI prévoit des beaux jours pour son secteur : « C’est une très bonne opportunité pour le Burkina Faso. Ensuite le transfert de technologie permettra aux entrepreneurs locaux de faire de meilleures affaires. »

Selon le Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, le Burkina Faso a déjà bénéficié grandement de l’accompagnement de l’Alliance Solaire Internationale

La plénière de ce 24 août a été aussi le lieu pour M. le Ministre de mener le plaidoyer pour la valorisation des industries locales, notamment celles qui investissent dans l’énergie solaire. Un appel qui a obtenu l’assentiment du Président de l’Assemblée nationale, SEM Alassane Bala SAKANDE : « Nous prendrons attache avec la Chambre de Commerce, d’industrie et de l’artisanat du Burkina à ce sujet. Ensuite, avec l’ensemble des députés, nous réfléchirons à en faire une proposition de loi pour le Gouvernement », a-t-il rassuré.

DCPM/ME

A propos Kando

Voir aussi

Construction de la centrale solaire photovoltaïque de 30MW de Nagréongo: Plus d’un milliard d’investissement au profit des populations

Le ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, a lancé le jeudi 29 octobre 2020, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *