Home / Actualités / Mise en place de bibliothèques solaires au Burkina Faso, 33 écoles primaires se partagent 1 940 lampes dans le centre-est

Mise en place de bibliothèques solaires au Burkina Faso, 33 écoles primaires se partagent 1 940 lampes dans le centre-est

Le Directeur général de l’Efficacité énergétique, M. Ibrahim BELEM, représentant le Ministre de l’Energie, a procédé le vendredi 29 mai 2020 à Tenkodogo, à la remise de 1 940 lampes solaires certifiées à 33 directeurs d’écoles primaires du Centre-Est. La remise a été suivi d’une formation au profit des bénéficiaires.

Le présidium : le DGEE, Ibrahim BELEM (au milieu), le Directeur régional de l’Education, M. Lucien ZOURE (à droite), le formateur de SNV, M. Gilbert KAZIENGA (à gauche)

« Dans les zones où nous sommes il n’y a pas la lumière. La plupart des élèves n’arrivent pas à apprendre leurs leçons la nuit. Nous remarquons que même les exercices, ils n’arrivent pas à traiter ». Ce constat de Mme OUANRE/KABORE Awa, Directrice de l’école Baoun B, CEB de Zabré ne sera plus qu’un mauvais souvenir pour près de 2 000 élèves de la région du centre-est. Grâce au projet du Ministère de l’Energie, dénommé « Lighting Africa », 33 écoles primaires de la région ont reçu chacune des dotations nécessaires pour la mise en place de bibliothèques solaires.

Remise symbolique des lampes solaires certifies aux premiers responsables des écoles bénéficiaires

Pour une meilleure gestion des stocks de lampes, les 33 directeurs des écoles primaires du centre-sud ont été formés par SNV, un des partenaires du projet, sur le concept de bibliothèques solaires et les mécanismes de fonctionnement.

Une Bibliothèque solaire ou luminothèque est un lot de lampes solaires de différentes sortes et de fonctionnalités, ‘’qui sont données à une école n’ayant pas accès à l’électricité ‘’. Ces lampes sont ensuite mises à la disposition des élèves contre un abonnement annuel de 1 000F pour qu’ils puissent étudier la nuit. Selon M. Ignace OUBDA, de la CEB de Yargo, province du Kouritenga « Ces lampes sont la bienvenue surtout dans nos localités où l’électricité est une denrée rare. Avec cet appui, nous pensons que les élèves qui sont en classe d’examen pourront achever l’année dans de meilleures conditions ». Et M. Abdoul Wahab ZABSONRE, Directeur de l’école Kougri-Yarsé, CEB de Wargaye 1, dans la Province du Koulpelgo, de renchérir que « ce projet va beaucoup contribuer à l’amélioration du rendement cette année ».

Une vue des directeurs d’école

A travers ces dotations, le département de l’Energie du Burkina Faso, grâce à l’appui de la Banque mondiale via le Projet d’appui au secteur de l’Electricité (PASEL), est en train de mettre progressivement en place des ‘’Bibliothèques solaires’’ en milieu rural surtout dans les localités à faible taux d’accès à l’électricité. « C’est un projet pertinent. Nos enfants vont bénéficier de ça pour améliorer leur niveau. Ils pourront apprendre leur leçons la nuit maintenant », se réjouie dame OUANRE.

Selon le fonctionnement de la bibliothèque solaire, les élèves désirant utiliser les lampes doivent souscrire à un abonnement annuel à seulement 1 000F. Ils sont tenus d’entretenir les lampes qui leur sont, en quelque sorte, prêtées. Les revenus issus des abonnements serviront par la suite à étoffer la bibliothèque

Financé à hauteur de 1 million de dollar par la Banque Mondiale, le projet vise à terme la distribution de 25 000 lampes solaires certifiées Lighting Africa dans au moins 400 écoles du Burkina Faso, sélectionnées sur critères du bailleur de fonds. En 2020, sa deuxième année de mise en œuvre, 8 300 lampes certifiées seront distribuées dans cinq (05) régions du pays que sont le sud-ouest, le Nord, le Centre-Est, l’Est et le Centre-nord. 16 500 ont déjà été distribué pendant la première phase dans les 8 autres régions.

Le Ministère de l’Energie est chargé du suivi de la mise en œuvre du projet. « C’est un projet qui permet de conscientiser les élèves sur la gestion du bien public », dira le formateur

Le projet a été salué par M. Lucien ZOURE, Directeur régional de l’Education. Il a appelé les enseignants à une bonne gestion des bibliothèques solaires afin de pérenniser le projet. Quant à M. BELEM, lui s’est réjoui de la réussite de cette action du Ministère de l’Energie. « Les enseignements que vous en tirerez devraient vous être utiles dans la gestion des bibliothèques solaires et je souhaite que vous puissiez les appliquer immédiatement dans l’exercice de vos fonctions », espère-t-il.

Les bibliothèques solaires seront gérées par les écoles elles-mêmes. Les lampes seront accessibles via un abonnement annuel auquel les élèves vont souscrire. Au terme de l’année scolaire, les lampes sont récupérées et gardées pour l’année suivante. Les frais d’abonnement serviront à acheter d’autres lampes afin d’étoffer la bibliothèque.

 

DCPM/ME

A propos Barro

Voir aussi

Programme Yeleen : Un financement pour permettre le stockage de l’énergie solaire

Le Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, a pris part à la signature de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *