Home / Actualités / Commémoration du 11 décembre à Tenkodogo, belle prestation des défilants du Ministère de l’Energie à la 59ème fête de l’Indépendance

Commémoration du 11 décembre à Tenkodogo, belle prestation des défilants du Ministère de l’Energie à la 59ème fête de l’Indépendance

Le ministère de l’Énergie a participé au défilé du 11 décembre à Tenkodogo, province du Boulgou, Chef-lieu de la région de Centre-Est. Le département a été représenté par un contingent d’hommes et des femmes pour la plupart des agents du ministère, des apprenants du Centre de formation professionnelle de la SONABEL et des entreprises privées évoluant dans le secteur. La participation du ministère à cette 59ème fête de l’indépendance a été remarquable.

Les défilants ont vaillamment représenté et honoré le département, en s’appliquant brillamment au défilé, sous le regard admiratif du Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO.

Le Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, (au milieu) avec ses collègues en charge de la Jeunesse (droite) et du Commerce (gauche)

Au défilé à pied, le Ministère de l’Energie était représenté par 3 contingents de 35 défilants chacun. La première entité est constituée des agents issus de toutes les directions générales et centrales du département. « Nous étions le seul Ministère défilant avec ses propres agents. Une fierté », s’est enorgueilli un des vaillants représentant du département.

Les structures centrales assurent la mise en œuvre de la planification et du suivi de la politique énergétique.

Le contingent des agents issus des directions générales et centrales arborant de belles chemises cousues avec le pagne du 11 décembre 2019

Le deuxième contingent représentait la SONABEL. Il est composé des techniciens spécialistes en production et distribution du Centre de formation professionnelle de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL), sis à Gounghin. Bien habillés dans leur tenue professionnelle ces apprenants sont la relève de la structure, qui les forme.

La SONABEL assure le mix énergétique pour couvrir le territoire national avec l’énergie thermique, l’hydroélectricité et de plus en plus l’énergie Solaire. La centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli en est la plus belle illustration.

Les apprenants du Centre de formation professionnelle de la SONABEL ont défilé dans leur tenue de travail

Le 3e groupe de défilants à pied était constitué des travailleurs de l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER). Structure rattachée au département de l’Energie, à l’image de la SONABEL et de l’ANEREE, l’ABER a pour rôle de conduire la politique d’accès des populations rurales à l’électricité à travers le plan national d’électrification rurale et de servir de fonds de garantie et de subventions des investissements.

Les défilants de l’ABER. Cette structure chargée de conduire la politique d’accès des populations rurales à l’électricité à travers le plan national d’électrification rurale et de servir de fonds de garantie et de subventions des investissements.

 

Défilé motorisé, des équipements et matériels écoénergétiques en pole position

La promotion du mix énergétique et de l’efficacité énergétique constituent des options claires du département. A la parade motorisée, le Ministère de l’Energie a donc fait la part belle aux équipements écoénergétiques.

Ces motos fonctionnant à l’énergie solaire ont émerveillé le public.

L’occasion a été donné au secteur privé, maillon essentiel de l’expansion du secteur de l’énergie au Burkina Faso, aux dires du Ministre Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, de présenter du matériel innovant. Des filtres à eau solaire, des motos économes et des feux tricolores alimentés par l’énergie solaire …

Cette parade s’est exécutée avec la complicité de l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE), structure chargée de la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique et partant du mix énergétique et de la diversification des sources de production d’énergie dans notre pays.

ANEREE, la Maison des solutions énergétiques a donné à voir de nombreux produits comme ces feux tricolores alimentés avec l’énergie solaire

Perchés sur des porte-chars la SONABEL et l’ABER également ont paradé. Avec le lancement le samedi 07 décembre 2019 du Projet de développement des connections à l’électricité, cette parade fut une occasion pour la SONABEL de promouvoir le PDCEL.

 

Le message fort envoyé par le Ministère de l’Energie à la population et au monde est qu’il met tous les moyens à disposition afin de garantir un accès durable à l’électricité au Burkina Faso. Il a réaffirmé qu’il sait allier l’énergie conventionnelle, les énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique pour l’atteinte de ses objectifs.

 

ENCADRE

LA PRÉSENTATION DU DÉPARTEMENT

Le Secteur de l’énergie a été érigé en Ministère plein, depuis le 17 mai 2017 afin de répondre aux besoins en énergie des populations des villes et des campagnes du Burkina Faso. Cette vision des plus hautes autorités du pays des Hommes intègres vise faire de l’énergie un véritable facteur de production et un levier indéniable du développement économique et social de notre pays.
Le département est actuellement dirigé par le Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO.

Le ministère de l’énergie assure, la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière d’énergie. L’ambition telle que déclinée dans le PNDES étant d’accroître la couverture du territoire national et l’accès des populations à une énergie propre et moins chère par l’extension du réseau de distribution électrique et par la promotion des énergies renouvelables à travers une forte exploitation de l’énergie solaire pour réduire le déficit énergétique.

LA VISIONS

C’est de « rendre l’énergie accessible et disponible à tous » à travers :

  • Le mix énergétique par l’augmentation des énergies renouvelables dans la production ;
  • La promotion de l’efficacité énergétique ;
  • Le renforcement du parc de production d’énergie conventionnelle.

Pour accomplir sa mission, le Ministère s’est fixé pour objectifs entre autres de :

  • Assurer une large couverture électrique du territoire national ;
  • Porter le taux d’électrification à 85% et la capacité de production à 1000 MW ;
  • Augmenter les capacités de stockage des hydrocarbures.

LES GRANDS PROJETS– La construction et mise en service de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli en 2017 (30 MW) ;
– L’électrification rurale par centrales solaires ou/et hybrides isolées et l’autonomisation des édifices publics par systèmes solaires ;
– L’électrification par systèmes solaires des infrastructures sanitaires et scolaires ;
– La vulgarisation des installations individuelles de systèmes solaires (Backup solaire) et bioénergétique ;
– Le renforcement des unités de production thermiques ;
– L’extension des grandes lignes d’interconnexion électriques et du réseau de distribution ;
– la réduction des pertes énergétiques à travers les économies substantielles.
Exemple de la distribution gratuite de 1500 000 lampes à Led dans les ménages à Bobo et Ouaga.

 

DCPM ME

 

A propos Barro

Voir aussi

Visite des centrales electriques à zinko et guibaré a

00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *