Home / Actualités / ASSEMBLÉE NATIONALE : Le Ministre de l’Energie, Bachir Ismaël OUEDRAOGO devant la COMFIB

ASSEMBLÉE NATIONALE : Le Ministre de l’Energie, Bachir Ismaël OUEDRAOGO devant la COMFIB

Le Ministre de l’Énergie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, a effectué son passage annuel devant la commission des finances et du budget (COMFIB) de l’Assemblée Nationale, ce jeudi 17 octobre 2019.

Dès l’entame, Monsieur le Ministre a présenté son département et ses missions. Il a ensuite décliné le budget 2020 -2022 du ministère aux membres de la commission avec à leur tête l’honorable Ly Bassirou KARMANDJI.
Du discours du Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, on peut retenir qu’il y’a une avancée considérable du secteur de l’énergie au Burkina Faso, même si beaucoup reste encore à faire pour satisfaire les attentes des populations.

Tenant compte des résultats engrangés et des perspectives visés par son département, le Ministre se réjoui du processus de transition énergétique en passe d’être une réalité au pays des Hommes intègres.
Il en veut pour preuve l’élaboration des nouveaux textes de l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE), de l’Agence burkinabé de l’électrification rurale(ABER) et de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL).
Le Ministre a saisi l’opportunité de cette rencontre avec l’Assemblée nationale pour énumérer quelques projets en cours d’exécution dans son département.
Il s’agit entre autres du projet d’installations et de remplacement de 1 500 000 lampes à LEDS, de l’électrification photovoltaïque et du projet back up solaire.


Selon « Monsieur Énergie », toutes ces actions vont concourir à l’atteinte des objectifs du ministère, à savoir, combler les attentes des populations en besoin énergétique. À l’unanimité, les membres de la COMFIB, ont salué l’exposé du ministre. Ils ont cependant exhorté le département en charge de l’énergie à redoubler d’efforts pour une meilleure fourniture de cette manne au Burkina Faso. Les membres de la commission ont également suggéré le contrôle de la qualité des équipements solaires et électriques qui sont commercialisés dans notre pays.
A toutes les préoccupations soulevées par les députés, le Ministre a promis apporter des solutions pour le bonheur des populations burkinabè.

DCPM/ME

A propos Zampaligre

Voir aussi

Matérialisation des investissements dans le solaire pour un meilleur accès des populations à l’Energie, plus de 2 milliards de F CFA attendu

La première signature du protocole d’accord sur la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) évoluant dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *