Home / Actualités / Accroissement de l’offre énergétique : L’ABER et les régions du Burkina Faso s’accordent sur un partenariat d’électrification

Accroissement de l’offre énergétique : L’ABER et les régions du Burkina Faso s’accordent sur un partenariat d’électrification

Ouagadougou, 04 juin 2021, DCPM/MEMC. Le Dr Souleymane KONATE, Secrétaire général du Ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières, a, au nom du Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, présidé la cérémonie de signature de convention cadre de maitrise d’ouvrage public déléguée entre l’ABER et les régions-collectivités territoriales. Ce partenariat vise la mise en œuvre de l’ambitieux programme du gouvernement de parvenir à l’accès universel à l’énergie au Burkina Faso.
Toutes les 13 régions du Burkina Faso sont concernées par cette convention. Celle-ci vise à définir les principes et conditions généraux sur lesquels les régions s’engagent à confier à l’Agence Burkinabè de l’Électrification Rurale (ABER), la maîtrise d’ouvrage public déléguée pour la réalisation des infrastructures électriques. Selon M. Abdoulaye BADOH, Président du Conseil régional du Centre-Ouest, par ailleurs 1er vice-président de l’Association des régions du Burkina Faso, l’acte du jour vient apporter un souffle nouveau dans le développement des collectivités territoriales « Nos besoins énergétiques sont sans cesse croissants et pour satisfaire la demande de nos administrés, il était nécessaire pour nous de nous attacher les services de l’ABER. Ainsi, l’ABER devient notre ’’bras’’ technique et financier qui nous permettra de réaliser notre objectif d’électrification rurale au profit de nos populations. »
La réalisation de ces infrastructures électriques répond aux dispositions de la loi n°014-2017/AN du 20 avril 2017 portant règlementation générale du secteur de l’énergie. En plus d’accompagner les régions dans l’élaboration des plans régionaux d’électrification rurale, l’Agence burkinabè de l’électrification rurale s’engage à contribuer à la mobilisation des financements en vue de la réalisation des infrastructures électriques et à contribuer au renforcement des capacités de la région dans le domaine de l’électrification (formation, transfert de connaissance, immersion des agents dans le dispositif de suivi), etc. Aux dires de M. Ismaël Somlawendé NACOULMA, Directeur général de l’ABER, des dispositions sont prises par sa structure pour remplir sa part d’obligation : « Je puis vous assurer, sous le couvert de la tutelle, que grâce à la nouvelle dynamique impulsée par l’ABER et la forte volonté politique, les nombreuses aspirations qui nous parviennent trouveront un écho de mieux en mieux favorable, avec l’implication de tous. », a-t-il laissé entendre.

Selon le DG de l’ABER, M. Ismael Somlawendé NACOULMA, à travers ce partenariat, sa structure apportera son appui technique, aux 13 régions pour l’électrification
Les régions quant à elles, à travers cette signature de convention, vont, entre autres, faciliter toutes les procédures administratives à la réalisation et la gestion des infrastructures électriques et aussi faciliter la sécurisation foncière des sites destinés à abriter les infrastructures.
Les conventions ont été signées entre l’ABER et l’ensemble des 13 régions du Burkina Faso
De 3% en 2015, le taux d’électrification rurale est passée en 2020 à 25%. Cependant il reste encore énormément à faire pour satisfaire l’ensemble de la population burkinabè, a insisté le Secrétaire général du département en charge de l’énergie, Dr Souleymane KONATE « Notre ambition dans le nouveau référentiel de développement du Burkina Faso, est d’atteindre au moins 50% de taux d’électrification d’ici à 2025. C’est dire que les présentes collaborations contribueront fortement à la réussite de ce défi ».
Cette cérémonie de signature de convention cadre de maitrise d’ouvrage public déléguée entre l’ABER et les régions-collectivités territoriales a réuni plusieurs autorités du pays, dont Mme Madiara SAGNON/TOU, Ministre déléguée auprès du Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation chargée de la Décentralisation.

A propos Kando

Voir aussi

Plan d’Actions de Réinstallation (PAR) du sous – projet de construction de la ligne électrique 225 kv Pa-Diébougou dans le cadre de la composante 1 du Projet d’appui au secteur de l’électricité (PASEL) – Financement additionnel 2

PAR Ligne 225 kV Pâ-Diébougou_revu SERF_Juin 2021_Clean 00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *