Home / Actualités / Signature de convention : L’UE appuie le renforcement de l’énergie solaire et domestique

Signature de convention : L’UE appuie le renforcement de l’énergie solaire et domestique

Le Ministre de l’Energie, le Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO a pris part à la signature de deux conventions de financement, entre le gouvernement du Burkina Faso et l’Union Européenne (UE), dans la matinée du jeudi 18 avril 2019 à Ouagadougou. D’un montant global d’environ 6 milliards 887 millions de FCFA, ces conventions concernent plusieurs chaînes de valeurs parmi lesquelles l’énergie solaire et domestique.

Afin de pallier le déficit en énergie, notre pays a pris l’option claire de la transition énergétique vers les énergies renouvelables avec une part importante accordée solaire. Plusieurs projets, dans cette perspective, ont vu le jour et d’autres sont en cours réalisation.
Le programme pour la compétitivité en Afrique de l’Ouest (PCAO)-volet Burkina Faso vient en appui à ce secteur. Il fait partie des deux conventions qui ont fait l’objet de signature ce jeudi 18 avril 2019 entre notre gouvernement et l’Union Européenne. En plus de l’énergie solaire et domestique, ce programme porte sur deux autres chaînes de valeurs que sont : les huileries et dérivés du coton, ainsi que le miel et dérivés. Ce programme, selon le Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, est salutaire au vue de l’ambition que nourrit notre pays pour permettre à toutes les populations résidant sur le sol burkinabè d’obtenir de l’énergie en qualité et en quantité.


Le PCAO comprend les composantes régionales et nationales mises en œuvre respectivement par la CEDEAO et l’UEMOA. L’objectif de ce programme est de renforcer la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest et de promouvoir l’intégration des pays dans le système commercial régional et international.
Le coût du PCAO-volet Burkina Faso s’élève à environ 5 milliards 414 millions dont près de 5 milliards accordés par l’UE et plus de 491 millions de FCFA financés par la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).
Pour l’Ambassadeur Jean LAMY, chef de la délégation de l’UE, ces signatures de conventions permettront assurément de développer des filières énergie solaire et domestique, huileries et dérivés de coton, miel et dérivés:« le programme pour la compétitivité en Afrique de l’Ouest, contribuera, à n’en point douter, au développement intégré du Burkina Faso sur le plan international. »
La durée de la mise en œuvre du PCAO-volet Burkina Faso est de 60 mois dont 24 mois pour la période de clôture. Et le Ministre en charge de l’Economie, Monsieur Lassané KABORE, d’assurer que le gouvernement de notre pays ‘’garantit une utilisation efficace et transparente de ces financements.’’
La seconde convention ayant également fait l’objet d’une signature ce jour porte sur le Projet d’appui à la gestion de l’aide de l’UE pour le Burkina Faso (PAGA).

DCPM/ ME

A propos Barro

Voir aussi

Défis du secteur de l’énergie : Le PNUD prêt à accompagner le Burkina Faso

Le Représentant résident du PNUD au Burkina Faso, Monsieur Mathieu Ciowela, a été reçu en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *