Home / Actualités / Séjour du Ministre de l’Energie au Royaume Uni : Bientôt 30 ingénieurs burkinabè formés à Londres

Séjour du Ministre de l’Energie au Royaume Uni : Bientôt 30 ingénieurs burkinabè formés à Londres

Le Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, Ministre de l’énergie a effectué, du 30 Juillet au 05 Août 2018, une mission officielle au Royaume Uni. Au cours de son séjour qui l’a conduit à Manchester, Birmingham et Londres, le Ministre a pu toucher du doigt l’expérience de ces trois villes en matière de production, de stockage et de transport d’énergie. Un périple à l’agenda bien chargé qui aura permis au Ministre d’engranger des acquis notables pour le développement du secteur de l’énergie au Burkina Faso.
Constater de visu les expériences innovantes et les dupliquer au plan local en vue d’assurer une énergie accessible et à moindre coût aux populations du Burkina Faso, telle était la motivation principale du voyage du Dr Bachir Ismael OUEDRAOGO au Royaume Uni. Un pays où la domination des combustibles fossiles (54,5 % en 2016) dans la production de l’électricité recule rapidement grâce au développement très soutenu des énergies renouvelables (24,5 % en 2016 contre 6,5 % en 2010 selon WIKIPEDIA). A l’Université de Manchester, première étape de sa visite le 1er août, le Dr Bachir Ismael OUEDRAOGO a visité la faculté d’énergie qui a promis d’accompagner le ministère de l’énergie dans l’électrification. Il y a ensuite animé un séminaire de haut niveau avec des experts en matière d’économie d’énergie dont le Professeur émérite et prix Nobel Geoffrey LEVERMORE. Les échanges ont porté sur la situation du secteur de l’énergie au Burkina Faso qui reste marquée par une prédominance de l’énergie thermique (54% contre 10% pour les énergies renouvelables). C’est pourquoi, a expliqué le Ministre, l’option actuelle du gouvernement est d’aller vers les énergies renouvelables notamment le solaire qui, selon lui répond à une double préoccupation : assurer l’indépendance énergétique du pays tout en réduisant le coût de l’énergie. Fidèle à sa vision qui est que toute intervention au niveau local doit s’accompagner d’un transfert de technologies et de compétences, le Ministre a plaidé pour un accompagnement dans l’expertise, la formation et l’encadrement. «C’est un grand honneur d’accueillir Bachir à l’université pour discuter de domaines dans lesquels l’Université peut contribuer à aider le Burkina Faso à l’avenir. Je souhaite à Bachir plein succès dans son travail pour continuer à améliorer la vie de ceux qui vivent dans son pays. » A déclaré Le professeur Geoffrey Levermore, l’un des anciens superviseurs du ministre à l’université de Manchester. A l’université de Birmingham où le Ministre était le jeudi 2 août, il a visité l’école de physique et d’astronomie du département de l’ingénierie et des sciences physiques. Ainsi, du laboratoire de génie chimique à l’usine de fabrication de voitures de course de la Formule I (Dearman Engine) en passant par le centre de stockage d’énergie cryogénique, le Ministre a pu apprécier le niveau élevé de cette université en matière de technologies et de stockage d’énergie. L’entretien avec le chef du département le Pr Martin FREER entouré de ses plus proches collaborateurs dont les Dr David BOARDMAN et Karl DEARN a été l’occasion pour le Ministre de réitérer sa volonté de nouer un partenariat gagnant-gagnant pour le renforcement des capacités des acteurs burkinabè dans le domaine de la recherche et de l’innovation. Le Ministre a également visité le Centre de stockage d’énergie de la ville de Birmingham où des solutions pour une meilleure offre en matière d’électrification rurale ont été documentées. Dans l’ensemble, les états-majors des universités visitées ont salué la vision et l’engagement du Ministre et ont promis de prendre les dispositions pour un partage d’expériences entre les deux pays. Le Ministre de l’énergie a également mis à profit son séjour pour visiter la London Institution of Engineering and Technology. Il a eu des échanges fructueux avec les premiers responsables qui ont promis de donner 30 places pour la formation d’ingénieurs Burkinabè à Londres.
S’inspirer de l’expansion rapide de la téléphonie mobile pour booster le secteur de l’énergie
Le lien entre le développement et l’énergie n’est plus à démontrer. Ce qui l’est moins c’est la promotion d’une approche intégrée en vue de permettre à l’énergie de jouer pleinement son rôle dans le développement des secteurs clés de l’économie nationale. Pour le Dr Bachir Ismael OUEDRAOGO, l’énergie doit jouer un rôle de production. Et pour ce faire il appelle de tous ses vœux une synergie d’action entre son département et ceux chargés de l’Eau et l’Agriculture pour permettre à l’énergie de jouer pleinement son rôle de développement de l’agriculture et de l’élevage qui constituent les principaux leviers de l’économie du pays. « Nous devons développer des solutions simples et autonomes en milieu rural pour permettre aux agriculteurs et aux éleveurs d’accroitre leurs productions et d’améliorer ainsi leurs conditions de vie tout en boostant l’économie nationale.» a confié le Dr Bachir Ismael OUEDRAOGO. Le défi à court terme, selon lui, est de faire de l’énergie non pas un luxe mais un bien accessible à tous et à coût réduit en vue d’impulser le développement socio économique du Burkina Faso. Cette ambition s’appuie sur la vision clairement affichée par le gouvernement burkinabè à l’horizon 2020 qui est de porter la puissance installée à 1000MW et d’accroitre le taux de couverture national à 80% à travers le mix énergétique, la promotion de l’efficacité énergétique et le renforcement de la production conventionnelle. « Il y a une vingtaine d’année posséder un téléphone portable était un luxe. Mais de nos jours presque tout le monde jusqu’au niveau village possède un téléphone portable. Nous devons nous inspirer de cette expansion rapide de la téléphonie mobile pour vulgariser l’énergie au profit de nos populations.» a-t-il conclu tout en se réjouissant des résultats fructueux de sa visite.

A propos Fréderic Ouéhoura

Voir aussi

Construction de la centrale solaire photovoltaïque de 30MW de Nagréongo: Plus d’un milliard d’investissement au profit des populations

Le ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, a lancé le jeudi 29 octobre 2020, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *