Home / Actualités / Réunion conjointe des Ministres en charge des Hydrocarbures et de l’Environnement de l’espace CEDEAO, la question de l’énergie et celle de la protection de l’environnement au cœur de la rencontre

Réunion conjointe des Ministres en charge des Hydrocarbures et de l’Environnement de l’espace CEDEAO, la question de l’énergie et celle de la protection de l’environnement au cœur de la rencontre

Le Premier Ministre SEM Christophe Marie Joseph DABIRE a procédé le jeudi 6 février 2020 à l’ouverture officielle de la réunion conjointe des Ministres des Hydrocarbures et de l’Environnement de la CEDEAO. Les centres d’intérêt de cette importante rencontre sont l’amélioration de la qualité des produits pétroliers et la préservation de l’environnement dans l’espace. La rencontre a lieu sous la coprésidence des ministres burkinabè de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO et de l’Environnement Batio BASSIERE.

Le Premier Ministre (2e à partir de la droite) SEM Christophe Marie Joseph DABIRE, patron de la réunion conjointe des Ministres s’est réjouit de cette initiative de la CEDEAO

Doter la communauté d’une réglementation plus stricte afin d’éliminer la teneur en soufre dans le carburant constitue depuis quelques années, un souhait cher aux Chefs d’Etats de la CEDEAO. Pour le Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, la présente rencontre « amorce la concrétisation de ce vœu et illustre la volonté politique … pour le développement d’un secteur des hydrocarbures harmonisé et écologique ». Un mois après la tenue du COP 25 sur les changements climatiques, le Ministre burkinabè de l’Environnement, lui se réjouit de la tenue de cette réunion ministérielle sur les hydrocarbures et l’environnement. Cela entre, en droite ligne de la politique mondiale qui place la question de l’énergie et celle de la protection de l’environnement au centre de toutes les préoccupations. dixit Batio BASSIERE.

C’est le Ministre burkinabè de l’Environnement, Batio BASSIERE, par ailleurs coprésident de la réunion conjointe qui a livré le discours du Premier Ministre

Et les préoccupations de cette réunion conjointe des ministres sont liées à deux thématiques majeures. Il s’agit de l’harmonisation de la spécification des produits pétroliers, produits et/ou commercialisés au sein de l’espace. La question de la limitation des émissions de gaz et de particules par les véhicules et celle de la réglementation de l’âge des véhicules font partie de ces concertations. L’objectif recherché par l’institution sous régionale est de permettre à sa population d’utiliser du carburant propre, c’est-à-dire débarrassé du souffre et d’autres constituants nocifs pour la santé.

Tous les 15 Etats membres de la CEDEAO étaient représentés. Ainsi que les exploitants et organisations des secteurs des hydrocarbures et de l’environnement

L’autre thématique, mais non moins important, qui est débattu lors de cette réunion conjointe, c’est la vulgarisation du Gaz à pétrole liquéfié (GPL) en remplacement de l’usage du charbon de bois et du bois de chauffe comme combustible domestique. La CEDEAO entend rehausser le taux régional d’accès au GPL qui est actuellement de 12%.

Le Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO a félicité l’ensembles des parties prenantes pour les efforts consentis. Il les a aussi exhorté à mutualiser leurs forces afin d’empêcher que la zone CEDEAO ne soit le dépotoir des véhicules.

« L’ampleur des défis nécessite une forte volonté politique » et c’est en cela que le chef du Gouvernement a salué la clairvoyance des Chefs d’Etat qui ont, dit-il, guidé notre région vers l’intégration énergétique par la création d’un marché régional de l’électricité et la promotion des énergies vertes. Il a rappelé que dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES, le Gouvernement burkinabè accorde déjà la plus grande priorité à l’accès aux services énergétiques modernes et à la gestion durable des ressources naturelles et environnementales.

M. Sediko DOUKA, Commissaire Energie et Mines de la CEDEAO a rassuré l’ensemble des participants que la CEDEAO ne ménagera aucun effort jusqu’à l’élimination de la teneur en soufre dans le carburant.

Le Premier Ministre a salué cette rencontre conjointe des ministres initiatives de la CEDEAO et souhaité qu’elle aboutisse à des conclusions importantes qui pourront renforcer le cadre légal et réglementaire et surtout créer une synergie d’actions entre les pays membres.

 

DCPM ME

 

 

A propos Zampaligre

Voir aussi

Construction de la centrale solaire photovoltaïque de 30MW de Nagréongo: Plus d’un milliard d’investissement au profit des populations

Le ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, a lancé le jeudi 29 octobre 2020, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *