Home / Actualités / Réunion conjointe des Ministres en charge des Hydrocarbures et de l’Environnement de la CEDEAO Une rencontre préparatoire des experts pour baliser le terrain

Réunion conjointe des Ministres en charge des Hydrocarbures et de l’Environnement de la CEDEAO Une rencontre préparatoire des experts pour baliser le terrain

La réunion conjointe des Ministres en charge des Hydrocarbures et de l’Environnement de la Commission économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), ouvre ses portes demain à Ouagadougou. Cette rencontre est placée sous le patronage de SEM Christophe Marie Joseph DABIRE. En prélude à cette importante séance de travail de haut niveau, les experts énergie et environnement de l’espace tiennent ce 05 février 2020 dans la capitale burkinabè une réunion préparatoire.

Présidium de la réunion des experts préparatoire de la réunion des ministres

Cette réunion des experts s’est ouverte sous la co-présidence du ministre de l’Energie Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO et du ministre de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique Monsieur Batio BASSIERE.

Aux dires du ministre de l’Environnement, la session préparatoire va permettre aux experts de faire le point sur les deux documents phares qui seront présentés aux ministres. Il s’agit de l’étude pour l’harmonisation des spécifications des produits pétroliers et des limites d’émissions des véhicules dans l’espace et l’étude relative à l’élaboration de la stratégie régionale pour la vulgarisation du gaz de pétrole liquéfié (GPL) comme énergie de cuisson domestique.

Le premier document vise, comme l’indique son nom, à harmoniser les spécifications du carburant qui diffèrent d’un pays à l’autre. L’objectif est de parvenir à une réduction du soufre contenu dans le carburant distribué au sein de l’espace. « Il nous faut aussi éviter que nos pays deviennent les dépotoirs des véhicules et carburants hors normes », a mis en garde le ministre de l’Energie, car dira Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, ce sont des facteurs de dégradation de la qualité de l’air. Ils constituent donc un danger pour la santé de la population et la préservation du milieu naturel.

Quant à la seconde étude relative à la stratégie régionale pour la vulgarisation du gaz de pétrole liquéfié (GPL) comme énergie de cuisson domestique, elle, vise à éviter l’utilisation des combustibles solides et du kérosène comme source d’énergie domestique. En effet, ces sources présentent de nombreux dangers sur la santé humaine d’où la détermination des Chefs d’Etats de la CEDEAO à y trouver des solutions palliatives d’où la vulgarisation du gaz de pétrole liquéfié (GPL).

L’objectif final de la réunion conjointe des ministres est de parvenir à une expansion du secteur des hydrocarbures et son harmonisation dans un cadre légal, règlementaire et surtout écologique dans la CEDEAO. Les décisions souveraines qui y découleront, vont, aux dires du Commissaire Energie et Mine de la CEDEAO, M. Sediko DOUKA, permettre aux populations d’utiliser des carburants propres dans un environnement sain.

Cette initiative de la CEDEAO bénéficie de l’accompagnement du Programme des Nations Unis pour l’Environnement et de nombreux partenaires. Ces collaborations dites concrètes ont été salué par le Représentant Pays de CEDEAO M. Tièna COULIBALY au vu des nombreux avantages qui en découleront.

 

DCPM ME

 

 

 

 

A propos Kando

Voir aussi

Construction de la centrale solaire photovoltaïque de 30MW de Nagréongo: Plus d’un milliard d’investissement au profit des populations

Le ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, a lancé le jeudi 29 octobre 2020, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *