Home / Actualités / Matérialisation des investissements dans le solaire pour un meilleur accès des populations à l’Energie, plus de 2 milliards de F CFA attendu

Matérialisation des investissements dans le solaire pour un meilleur accès des populations à l’Energie, plus de 2 milliards de F CFA attendu

La première signature du protocole d’accord sur la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) évoluant dans le secteur de l’Energie est intervenue le jeudi 31 octobre 2019 à Bobo-Dioulasso. La cérémonie a eu lieu, sous la présidence du Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, entre le maire de l’Arrondissement 6 de Bobo et les responsables de Africa REN. Ce paraphe, aux dires du premier responsable du département de l’Energie, marque le démarrage effectif des investissements en énergie solaire.

 

Le ministre en tant que président de la cérémonie de signature a paraphé les documents en premier. Le maire Hipolite SANOU et les responsables de Africa REN ont eux également apposé leur signature au bas des document

« Les attentes de nos populations sont fortes, dira le ministre, et nous nous devons de les satisfaire ». C’est ainsi, explique le Bachir Ismaël OUEDRAOGO, que « nous avons concrétisé, au cours de la 3e édition de la SERRA en avril dernier, la signature de cinq accords pour la construction de 5 centrales solaires cumulées de 155 MW dans notre pays ». L’un des objectifs visés à travers ces accords de partenariats avec les producteurs indépendants d’électricité (IPP) est d’accompagner véritablement le développement local.

Le Maire de l’Arrondissement 6 de Bobo, Hyppolite SANOU se réjoui d’avance pour l’imminence de la mise en œuvre du projet dont le début des travaux est annoncé pour février- Mars prochain et la mise en service fin octobre 2020

Africa REN investie, dans ce cadre, pour la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 30 MW à Kodeni. Aussi, pour le compte de la RSE, l’entreprise va injecter plus de 2 milliards de F CFA dont 123 millions pendant la phase de construction de la centrale pour les secteurs de la santé, de l’éducation, l’administration et la promotion de l’énergie productive.

En sus, confie le Président de Africa REN Gilles PARMENTIER « Nous allons investir, lors de la phase d’exploitation, au moins 50 millions par an, pendant 25 ans au profit des populations et pour l’électrification des localités voisines de la centrale ».

Les responsables de Africa REN, le Directeur général Monsieur SOW à l’extrême gauche et le président Monsieur Gilles PARMENTIER

Bénéficiaire d’un tel projet, le Maire de l’Arrondissement 6 de Bobo, Hyppolite SANOU a exprimé sa joie et celle de la population, surtout pour l’imminence de la mise en œuvre du projet dont le début des travaux est annoncé pour février- Mars prochain et la mise en service fin octobre 2020.

Pour le ministre de l’Energie, la construction de la centrale solaire est une aubaine pour la main d’œuvre locale. En effet, plus de 150 emplois directs seront créer pendant la phase de construction et 20 emplois permanents pendant l’exploitation soit 25 ans. Le ministre et les responsables de Africa REN ont rassuré les bénéficiaires concernant le suivi de la mise en œuvre de tous ces accords. Pour ce faire, un comité de suivi composé de représentants du ministère, de Africa REN, de la mairie et de la population sera créé ainsi qu’un autre comité chargé du recrutement local.

A la suite de cette signature d’accord, Africa REN a aussi paraphé un accord de financement avec Monsieur Issouf ZOUNGRANA, Directeur général de l’Agence Nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE) pour l’inscription gratuite de 200 000 personnes au projet de formation de 5 000 jeunes aux métiers des ER et EE.

La délégation a par la suite visité le CSPS de Logofourousso (localité située à quelques encablures de Bobo), bénéficiaire de l’électrification totale dans le cadre de la RSE.

Le Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO a clos son séjour dans les Hauts-Bassins à Kadomba dans la commune de Satiri où il a fait la visite de fin de chantier du projet d’électrification rurale décentralisée par système solaire photovoltaïque de 175 localités du Burkina Faso.

Ce projet a consisté a doté prioritairement les infrastructures sanitaires et éducatifs de 175 localités rurales de lampadaires et plaques solaires chacune, plus une chauffe-eau solaire pour le CSPS. Le reste des équipements composés de lampadaires sont installées sur les sites désignés par les bénéficiaires. Kadomba et Sissa sont les deux localités bénéficiaires du projet dans la commune de Satiri. Le maire a plaidé pour que d’autres localités de sa circonscription administrative puissent profiter de ce genre d’opportunité.

 

DCPM ME

A propos Barro

Voir aussi

Sahel :L’Alliance Sahel ambitionne de doubler le taux d’électrification de la région en 3 ans

Cliquez Ici :  Au Sahel, l’avenir de l’électrification appartient au solaire et aux batteries 00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *