Home / Actualités / Grin blogueurs sur les « Acquis et défis de l’accès des burkinabè à l’énergie »

Grin blogueurs sur les « Acquis et défis de l’accès des burkinabè à l’énergie »

Le Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO a pris part le jeudi 25 juillet 2019, au grin blogueurs de l’Association des blogueurs du Burkina (ABB). L’objectif de cette sortie était d’échanger avec des représentants de la génération 2.0 sur l’action gouvernementale dans son volet énergie.

Le Ministre de l’Energie a été accueilli par la présidente de l’ABB

Echanges fructueux et franc parler, les discussions entre le ministre de l’Energie et les membres de l’ABB, avec à leur tête la Présidente Bassératou KINDO, ont duré plus d’une heure 30 minutes d’horloge. D’emblée, le Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO a tenu à féliciter l’ensemble des acteurs du secteur de l’énergie, pour l’équilibre instauré cette année entre l’offre et la demande d’électricité. « Pendant la chaleur notre consommation augmente. Dans le passé, nous n’étions pas en mesure de faire face à cette demande croissante. Mais avec les interconnections et la production locale que ce soit la centrale solaire de Zagtouli, l’hydroélectricité et les centrales thermiques, à tout moment nous étions en mesure de satisfaire la demande même quand le pic était de 400MW ».

Par rapport à la baisse de tension, le Ministre Bachir a confié que la SONABEL est à pied d’œuvre pour renforcer les lignes de Ouagadougou à 90 kv pour donner plus de puissance. « Cela va permettre de booster l’ancien réseau qui est défaillant ».

L’électricité n’est plus un luxe, mais une denrée de première nécessité. Le Ministre a rassuré que d’année en année, son département va consolider les acquis afin que les difficultés vécues ne soient plus que de mauvais souvenirs. Il a toutefois tenu à s’excuser pour les désagréments. « Je demande votre clémence car il y’a toujours beaucoup à faire que ce soit sur le plan du transport que de la distribution ». Tous ces investissements sont coûteux, car, a-t-il expliqué, 1 MW d’électricité coute au moins 1 milliards de F CFA.

Mais avec la loi 014 qui promeut la libéralisation du secteur de l’énergie, le Dr Bachir se dit très confiant.

Par rapport à l’électrification rurale, le Ministre a partagé avec les blogueurs sa vision et celle du gouvernement qui consiste à rendre l’électricité accessible   pour le plus de personnes possibles même dans les zones les plus reculées. La preuve, « environ 300 villages ont été électrifié ces 4 dernières années par l’ABER, ex FDE, et d’ici 2020, ce sont plus de 200 autres qui le seront. Notre objectif est de booster l’accessibilité », a confié le Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO. « Nous sommes à la croisée des chemins et l’avènement du solaire nous donne beaucoup d’espoirs pour le monde rural avec la possibilité de résoudre, en même temps que l’énergie, les problèmes d’eau et d’agriculture », continue le ministre. « On aura des fermes témoins d’ici la fin de cette année afin d’illustrer cela », a-t-il communiqué. Le Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO n’a pas manqué d’évoquer le projet back-up solaire et les conditions souples de paiement de l’équipement.

Pour ce qui concerne la SONABEL, le ministre a annoncé qu’il est prévue un « plan Marshall » des branchements de nouveaux compteurs dits intelligents. « Nous nous sommes fixés d’atteindre 1 million d’abonnés d’ici 2020. A ce jour, nous avons un déficit de 250 à 300 connectés mais nous sommes confiants avec cette vaste opération qui se profile à l’horizon ».

Pour ce qui est les chantiers qui ont pris du retard, notamment à l’Est, pour cause d’insécurité, le ministre a rassuré que le processus a repris. Les résultats seront visibles d’ici à quelques mois.

Le ministre a remercié l’association pour l’invitation dans un contexte où les TIC constituent un outil beaucoup utilisé par les jeunes. « Etant jeune, nous sommes tous de la même génération et votre action de veille et de sensibilisation est louable », leur a-t-il affirmé.

L’énergie est au cœur du développement. Malgré les défis qui s’annonce, le premier responsable du département se veut rassurant. Le Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO a donc donné rendez-vous aux blogueurs sur les terrains du développement afin de constater de visu les réalisations.

 

DCPM/ME

 

 

 

A propos Barro

Voir aussi

Coopération dans le secteur de l’énergie : La Chine fait le point de sa collaboration

  Son Excellence Monsieur Li JIAN, Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Burkina …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *