Home / Actualités / Développement du secteur de l’énergie : Deux rapports de projets de loi adoptés par la CAEBE.

Développement du secteur de l’énergie : Deux rapports de projets de loi adoptés par la CAEBE.

Le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO a représenté le 29 mars 2021, le gouvernement à une séance de travail de la Commission des affaires étrangères et des Burkinabè de l’étranger /CAEBE. A l’ordre du jour : l’examen de rapport de deux projets de loi.
Le premier porte sur le programme de financement de la politique de développement du commerce régional de l’énergie en Afrique de l’ouest- Burkina Faso. Le deuxième est relatif au financement du programme « Yeleen ». Après audition du gouvernement, débat général et examen des projets de loi article par article, les deux rapports ont été adoptés par les commissaires de la CAEBE sous reverse des recommandations et des observations.
Le Le projet de loi portant sur le programme de financement de la politique de développement du commerce régional de l’énergie en Afrique de l’ouest- Burkina Faso est financé par la Banque mondiale à plus de 35 milliards de francs.
Ce financement permettra au gouvernement burkinabè d’accroitre le commerce régional de l’électricité en vue de renforcer la sécurité énergétique. Il permettra aussi de réduire le cout de l’électricité et par conséquent soutenir la croissance économique et la prospérité partagée dans la région.
Le projet de loi concernant le financement du programme « Yeleen » est financé par la Banque Africaine de Développement / BAD et l’Agence française de Développement / AFD et l’Etat burkinabè. Le cout total de cette première phase du programme « Yellen » est estimé à plus 92 milliards de FCA. Il couvre la période 2017-2025 et concerne l’ensemble du territoire. Ces financements de la BAD et l’AFD répondent à un triple objectif. D’abord, il s’agira d’augmenter l’offre énergétique et réduire la dépendance énergétique du Burkina.
Ensuite ces financements permettront à faire baisser le cout de production de l’électricité. Et enfin ils contribueront à limiter les émissions de gaz à effet de serre.
Ces deux projets de lois seront à l’ordre du jour de la plénière de l’assemblée nationale le 12 avril 2021 pour adoption.

A propos Zampaligre

Voir aussi

Industrie extractive au Burkina : Les acteurs renforcent leurs capacités sur le contrat de vente

Ouagadougou, le 28 juin 2021,(DCPM /MEMC). Le Projet d’Amélioration de la Surveillance de l’Industrie Extractive …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *