Home / Actualités / Développement du secteur de l’énergie au Burkina Faso : le projet de loi relatif à la convention de financement du second compact du Millennium Challenge Corporation (MCC) présenté aux députés

Développement du secteur de l’énergie au Burkina Faso : le projet de loi relatif à la convention de financement du second compact du Millennium Challenge Corporation (MCC) présenté aux députés

Le Ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO a présenté et défendu, le projet de loi concernant le financement d’un second compact du Millennium Challenge Corporation (MCC), devant la Commission des Affaires Etrangères et des Burkinabè de l’Etranger (CAEBE) de l’Assemblée nationale, en vue d’obtenir son quitus pour sa ratification.

Devant les députés membres de la CAEBE, le Ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO a passé au peigne fin le projet de loi qui donne la priorité au secteur de l’électricité. Selon lui ce second compact a une durée de cinq (05) ans. Il est financé à hauteur d’un montant global de 500 110 795 USD, soit environ 275 060 937 250 F CFA, dont 450 000 000 USD au titre de la subvention du MCC et 50 110 795 USD, au titre de la contribution du gouvernement burkinabè.

Le Ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières a fait savoir que le processus de formulation du second compact a abouti à trois projets majeurs pour en améliorer l’accès aux ménages et aux entreprises. « Il s’agit du Projet de renforcement de l’efficacité du domaine de l’électricité (PREDEL) qui vise à améliorer l’efficacité institutionnelle, à réduire le coût du service de l’électricité et à accroitre la satisfaction de la demande ; du Projet d’accroissement de l’offre d’électricité moins coûteuse (PADOEL) pour faire baisser le coût de production de l’électricité et accroître la fiabilité des autres sources de fourniture d’électricité ; et du Projet réseau et accès à l’électricité (PRAEL) pour améliorer l’extension et la fiabilité du réseau électrique et accroître la consommation de l’électricité » a-t-il informé.

À terme, ce projet de loi va permettre de booster la capacité du secteur énergétique et d’accroître la fourniture d’énergie électrique auprès des populations. « Nous allons aussi, à travers les réformes, créer un environnement favorable pour l’investissement du secteur privé, surtout dans le domaine de l’énergie solaire. On a les IPP (Independent power producers) qui sont des sociétés privées qui interviennent dans le domaine de l’énergie solaire. L’un des aspects du projet est le stockage de l’énergie qui constitue la véritable préoccupation avec l’énergie solaire. Nous allons créer des centres de stockage pour encourager les investisseurs à venir dans le solaire » a détaillé le ministre. Pour lui, ces actions vont concourir également à résoudre la contrainte du coût élevé du kWh afin de rendre nos entreprises compétitives. L’avis des députés de la Commission pour l’adoption du rapport relatif à cette audition est attendu pour le mardi 13 avril 2021.

 

 

 

 

DCPM/MEMC

A propos Zampaligre

Voir aussi

Second compact du MCC : L’assemblée nationale acte la loi de financement de plus de 275 milliards de FCFA

(Ouagadougou, 20 avril 2021). L’Assemblée nationale a adopté le mardi 20 avril 2021 à l’unanimité, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *