Home / Actualités / CASEM de l’Energie: Œuvrer pour une électricité efficace à l’horizon 2030

CASEM de l’Energie: Œuvrer pour une électricité efficace à l’horizon 2030

Le Ministre Bachir Ismaël OUEDRAOGO a présidé la session ordinaire 2019 du CASEM de l'Energie
Le Ministre a présidé la session ordinaire 2019 du CASEM de l’Energie

L’accroissement du taux de couverture électrique national à 80%, du taux d’électrification national à 45% ainsi que de la puissance électrique totale installée à 1000 MW avec une part de l’énergie électrique d’origine renouvelable de 30% dans le mix électrique. Ce sont entre autres objectifs assignés au département en charge de l’énergie. Pour y parvenir, il multiplie les actions à même de propulser le secteur.

A cette rencontre du Conseil d’administration du secteur ministériel de l’Energie, tenue le 02 décembre à Kaya, il ressort un taux moyen d’exécution physique de 57% et un taux d’exécution financier de 26,45%. Ces résultats ont été obtenus, selon Monsieur Jean-Paul YANOGO, Secrétaire général, en dépit du déblocage tardif des ressources budgétaires et de la faible mobilisation des ressources additionnelles à la mise en œuvre des activités.

Tous ces résultats sont à mettre à l’actif de l’ensemble des travailleurs de l’Energie, dixit le Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO

Pour le Ministre de l’Energie, ces chiffres sont à mettre à l’actif de l’ensemble des travailleurs du département. Il dit d’ailleurs être confiant quant à l’atteinte des objectifs du PNDES dans le secteur, à condition que nos partenaires continuent de jouer leurs partitions  » Environ 400 localités rurales seront électrifiées d’ici à 2020,  près de 200 mille ménages aussi auront accès à l’énergie à travers le Solar home système. Grâce au Projet de développement des connexions à l’électricité (PDCEL), environ 300 mille ménages seront bientôt connectés au réseau de la SONABEL en plus des 900 mille qui le sont déjà. »

C’est aussi l’enjeu de ce CASEM qui a pour thème : » Quelles réformes politique et institutionnelle pour un secteur de l’énergie électrique efficace à l’horizon 2030 ?  » Les participants ont été invités à réfléchir entre autres sur les approches en matière de réforme dans le contexte politique et institutionnelle de notre pays ainsi que sur la conception de la réforme pour l’atteinte des résultats souhaités en matière de politiques publiques.

Les participants ont mené la réflexion sur les réformes pour une électricité efficace à l’horizon 2030

A l’issue des travaux, plusieurs recommandations sur les réformes et autres aspects ont été formulés pour un meilleur accès à l’énergie aux industries ainsi qu’aux populations rurales et urbaines du Burkina Faso.

 

DCPM/ME

 

 

 

 

DCPM/ME

A propos Kando

Voir aussi

Atelier national, la stratégie de communication du secteur de l’Energie validée

Les acteurs du secteur de l’Energie du Burkina Faso ont validé, le vendredi 17 janvier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *