Home / Actualités / Électrification rurale hors-réseau : Les acteurs valident le PRODOC

Électrification rurale hors-réseau : Les acteurs valident le PRODOC

Le Conseiller technique, Habib Ahmed DJIGA, (au milieu) a représenté le Ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, à la cérémonie d’ouverture de l’atelier

L’électrification rurale à travers les systèmes de mini-réseau est en phase de connaître une avancée significative. En effet des acteurs du secteur de l’énergie et de l’environnement sont réunis en atelier le mardi 23 février 2021, à Ouagadougou, pour la validation du document de projet (PRODOC) du Projet National sous le Programme Africain de Mini-Réseaux (AMP) du FEM /PNUD. Le Conseiller technique, Habib Ahmed DJIGA, représentant le Ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, a procédé à l’ouverture des travaux dont l’objectif est de connecter le maximum de personnes en zones rurales au réseau électrique.

Après le démarrage de la mission de formulation du document de projet national sous le programme africain de mini-réseaux du FEM/PNUD, survenu le mardi 18 août 2020, six mois durant, cinq (5) consultants internationaux appuyés par deux (2) consultants nationaux ont produit un draft de document de projet (PRODOC). Celui-ci, objet de l’atelier de ce 23 février, est soumis à l’attention des participants. A cette rencontre, ils devront analyser le document et procéder à sa validation.

Pour la réalisation de ce projet, notre pays peut compter sur un appui important du Programme des nations unies pour le développement (PNUD). Selon M. Martin M’BANDA, représentant la représentante résidente du PNUD Burkina Faso, l’organisation entend « contribuer à travers ce projet, à créer un environnement favorable au déploiement des mini réseaux verts en milieu rural au Burkina Faso, concourant ainsi à l’amélioration des conditions de vie de la population, à la réduction de leur vulnérabilité et à la réduction de leur situation de pauvreté. »

Grâce au leadership du Président du Faso son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE et à l’accompagnement de tous les acteurs, le taux d’électrification rural se chiffre à environ 25%, pour le bonheur des populations bénéficiaires, contre moins de 4%, il y a 5 ans. Cependant beaucoup reste encore à faire, a laissé entendre le Conseiller technique Habib Ahmed DJIGA, « c’est en cela que nous attendons beaucoup de ce projet du PNUD qui rejoint nos ambitions que sont l’accroissement de l’accès à l’énergie en milieu rural, la promotion des énergies renouvelables et surtout la réduction du coût de l’électricité. » Et selon le Directeur général de l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER), M. Ismaël Somlawendé NACOULMA, les compétences du Burkina Faso dans la promotion de l’énergie solaire lui ont valu entre autres cet appui du PNUD.

Les participants ont validé le PRODOC à l’issue des travaux

Le projet national sous le programme Africain de Mini-réseaux (AMP) du FEM7 vise à accroître l’accès à l’énergie en améliorant la viabilité financière et en promouvant l’investissement commercial à grande échelle dans les mini-réseaux d’énergies renouvelables. Le programme est axé sur la réduction des coûts des mini-réseaux, à travers les coûts du matériel, les coûts des logiciels et les coûts de financement et sur des modèles économiques innovants. D’un montant d’environ 630 millions de FCFA, le projet compte atteindre cet objectif à travers quatre composantes majeures, notamment : Politique et réglementation, Projet et plans d’affaires innovants avec l’engagement du secteur privé, Financement innovant et enfin Capitalisation, diffusion et suivi des progrès (gestion des connaissances).

 

DCPM/MEMC

A propos Kando

Voir aussi

Ministère de l’énergie, des mines et des carrières : Le Dircab et le SG installés

Idrissa KONDITAMDE et Souleymane KONATE sont respectivement le nouveau Directeur de cabinet du Ministre de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *