Home / Actualités / Accroissement de l’offre énergétique : Le projet Yeleen bénéficie d’environ 32 milliards

Accroissement de l’offre énergétique : Le projet Yeleen bénéficie d’environ 32 milliards

La signature de l’accord de prêt a réuni l’ensemble des parties prenantes du projet

Le Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, a assisté à la signature d’un accord de financement du projet Yeleen, le vendredi 21 février 2020 à Ouagadougou. D’environ 32, 024 milliards de F CFA, ce financement est un accord de prêt de la Banque Africaine de développement (BAD) pour la mise en œuvre du projet Yeleen. La signature est intervenue entre le Ministre en charge de Finances, M. Lassané KABORE et M. Pascal YEMBILINE, Responsable pays de la BAD.

Le Ministre de l’Energie a assisté à la signature de l’accord de prêt pour le financement du projet Yeleen

C’est le 2è accord de financement octroyé par la Banque africaine de développement (BAD) au profit du projet Yeleen. Le présent accord de prêt concerne le Développement de centrales solaires et de renforcement du système électrique national. La mise en œuvre du projet Yeleen entre dans le cadre de l’axe 2 objectif 5 du Plan national de développement économique et social (PNDES), à savoir : « améliorer le cadre de vie, l’accès à l’eau, à l’assainissement et aux services énergétiques de qualité ». A travers la réalisation de ce projet, l’Etat burkinabè entend d’une part, accroître l’offre électrique de source renouvelable par le déploiement de capacités additionnelles de source solaire d’une puissance de 52 MWc reparties sur quatre (04) sites. Ce sont : Ouaga Nord-Ouest (43 MWc), Dori (6 MWc), Diapaga (2 MWc) et Gaoua (1 MWc). D’autre part, il permettra de renforcer les réseaux électriques de distribution et de raccorder 30 000 nouveaux ménages. « Ces centrales vont permettre de réduire de façon significative le coût du KWh aussi bien pour les ménages que pour les industries qui pourront de ce fait être compétitives dans la sous-région », s’est réjoui le Ministre de l’Energie.
Selon le responsable pays de la BAD, M. Pascal YEMBILINE, l’institution a inscrit l’accès à l’électricité comme l’objectif n.1 de ses priorités opérationnelles « C’est pourquoi dans la conception du projet, nous avons travaillé avec l’équipe gouvernementale pour que les procédures de mise à disposition des ressources financières soient accélérées. » a-t-il ajouté.
Le coût total du projet Yeleen est d’environ 88 milliards de F CFA financé par le Gouvernement burkinabè, la SONABEL, la BAD, l’AFD et l’Union européenne à travers sa Facilité d’investissement pour l’Afrique (UE-AFIF).
En plus du projet Yeleen, cette signature de convention avec la BAD a porté également sur un accord de prêt, un protocole d’accord de don et d’un accord de don pour le financement du Projet d’eau potable et d’assainissement en milieu rural (PEPA MR).

Le Ministre de l’Énergie en compagnie de son collègue en charge de l’Eau lors de la cérémonie de signature de l’accord de prêt

DCPM/ME

A propos Kando

Voir aussi

Visite des centrales electriques à zinko et guibaré a

00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *