Home / Société / SOS pour le jardin Yennenga

SOS pour le jardin Yennenga

Le plus grand plaisir, c'est que le Jardin Yennenga reste intact
Le plus grand plaisir, c’est que le Jardin Yennenga reste intact

Le jardin Yennenga est en train d’être transformé en cantine ou restaurant, puisqu’un bâtiment y est en construction. Monsieur le maire, la ville a besoin de respirer à travers ces espaces à ciel ouvert où il n’y a que des plantes. Le chantier est suspendu mais il faut totalement arrêter le projet et raser le bâtiment. Il faut arrêter l’asphyxie de la ville. La ceinture verte qui devait donner un peu d’oxygène à la ville a été tailladée et répartie entre hommes puissants.

Au Palais des Sports, à la place des arbres que l’OGIS a plantés côté Nord du palais et qui commencent à bien grandir, le chantier d’une maison du même type est visible. Les travaux y ont été aussi suspendus. Très bien. Mais plus que la suspension des travaux, il faut raser le bâtiment.

La statue de la princesse Yennenga qui a donné le nom au jardin
La statue de la princesse Yennenga qui a donné le nom au jardin

Pourquoi veut-on ériger des maisons sur tous les espaces réservés pour des distractions à l’air libre? On ne va quand même pas transformer toute la ville en maquis! Il y en a déjà trop! Plus jamais de maquis sous forme de maison dans un espace vert. Justes des magasins et des paillottes pour conserver les denrées et abriter les convives. Il faut libérer la place qui a été pillée à la ville.

Et puis, concernant le jardin Yennenga, quel que soit le lustre qu’on veut lui donner, ce n’est pas la peine. C’est le symbole qui est là, derrière cette guerrière sur son cheval, qu’on veut retenir. Il ne faut pas qu’on assimile le jardin ‘’relooké’’ en restau ou bar, non! C’est l’histoire de tout un peuple qui est symbolisée par ce lieu où la mère de l’ancêtre des Mossé trône.

Hidogo

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Quelles valeurs les Burkinabè donnent-ils au travail aujourd’hui?

A la veille du 1er mai, fête du travail, fête des travailleurs et dans un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *