Home / Gouvernance - Développement / SOFITEX: de grands chamboulements dans la maison

SOFITEX: de grands chamboulements dans la maison

Beaucoup s’y attendaient. Mais certainement pas à un tel degré. Après un semestre d’observation, voire d’écoute, Wilfried YAMEOGO, ci-devant Directeur général de la SOFITEX, nommé en Conseil des ministres le 23 mars 2016, a décidé d’imprimer sa marque à la  nationale des fibres textiles du Burkina. Et au regard de l’ampleur des changements qu’il vient d’opérer, on est tenté de dire qu’il n’y est pas allé du dos de la cuillère.

 

Par cet acte, Bernard G. Zougouri (à droite) vient de passer le témoin à Wilfried Yaméogo
Par cet acte, Bernard G. Zougouri (à droite) vient de passer le témoin à Wilfried Yaméogo

Première surprise de taille: le départ de Jonas BAYOULOU du poste de Secrétaire général qu’il occupait depuis près de cinq ans. Il est remplacé par Jean Adama TRAORE, précédemment Directeur des Transports et de la Logistique.

Deuxième surprise, les chamboulements intervenus au niveau de certaines directions centrales que d’aucuns qualifient de sensibles telles que la Direction du Développement de la Production cotonnière (DDPC) et la Direction industrielle (DI).

Au niveau de ces deux démembrements, le premier fait majeur qui se dégage est la suppression pure et simple des postes de «Directeurs adjoints». Est-ce là la conséquence du climat délétère qui a longtemps prévalu entre les supérieurs et leurs adjoints, au point de faire des gorges chaudes? On ne saurait le confirmer.

Mais ce qui est sûr, c’est qu’on aura tout de même remarqué les départs du Directeur de la Production, Déhou DAKUO et de son second, Sibiri SOU. L’unique et nouveau patron est désormais Ousséni KABORE qui se verra épauler par deux Chefs de Départements.

Ce qui n’est pas tout à fait le cas à la DI où seul l’adjoint est parti, tandis que son supérieur, Vincent de Paul SEGUEDA, est lui, confirmé.

Outre ces démembrements suscités, le vent du changement a également soufflé sur la Direction des Intrants et du Crédit agricole (DICA) ainsi que sur l’Inspection générale, qui voient leurs premiers responsables plier bagages.

Quant aux régions cotonnières, Wilfried YAMEOGO ne les a pas non plus oubliées. C’est ainsi que dans les jours à venir, certaines d’entre elles abriteront, à n’en pas douter, des cérémonies de passation de service.

Voilà, pour ce que l’on sait pour le moment. Et ce n’est apparemment pas fini, si l’on en croit des milieux assez bien informés. Car parmi les autres collaborateurs du Directeur général de la Société burkinabè des fibres textiles, il y en a qui s’inquiètent du fait de n’avoir pas vu une décision les confirmant à leurs postes respectifs.

Affaire à suivre donc.

TAGROU

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Ministère des Finances: les agents du Trésor passent à la vitesse supérieure avec une grève de 10 jours

Ayant constaté avec «amertume» les propositions de réponses apportées par le gouvernement à la satisfaction …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *