Home / Déclarations-Communiqués / Sécurité: la France équipe la Gendarmerie nationale

Sécurité: la France équipe la Gendarmerie nationale

La Coopération française a fait un don de matériels d’une valeur de 65 835 244 millions de francs Cfa à la Gendarmerie nationale du Burkina. Un geste qui entre dans la cadre de la lutte contre l’insécurité, le terrorisme et le grand banditisme. La cérémonie de remise s’est déroulée, le mercredi 1er juillet 2015, au camp Paspanga à Ouagadougou, en présence du Chef d’état-major général des Armées et de l’Ambassadeur de France au Burkina Faso.

Remise symbolique du matériel au chef d'Etat major général des Armée par l'Ambassadeur de France au Burkina
Remise symbolique du matériel au chef d’Etat major général des Armée par l’Ambassadeur de France au Burkina

Ce don est le fruit de la coopération franco-burkinabè, selon l’ambassadeur de France au Burkina, Gilles Thibault. Ce matériel, qui va permettre à plusieurs structures de la Gendarmerie de disposer d’équipements de dernière génération, vient à point car il va leur permettre de renforcer leurs capacités opérationnelles, a dit le Chef d’état-major général des Armées, le général Pingrénoma Zagré.
Il servira également aux unités départementales, mobiles de recherche et à l’état-major sur l’ensemble des domaines ayant trait à l’ordre public, à l’intervention professionnelle spécialisée, à la police judiciaire et à la formation au sein de la Gendarmerie nationale. Pour lui, cet acte est la preuve de la fraternité entre les armées française et burkinabè. «C’est aussi le témoignage de l’intérêt que porte la France aux Burkinabè dont le sens élevé du professionnalisme et le sacrifice personnel participent au rayonnement des Forces armées nationales à travers le territoire national et les opérations de soutien à la paix en Guinée-Bissau, au Darfour et bientôt au Mali», a souligné le général Zagré.

Les donateurs entourés des autorités militaires  burkinabè
Les donateurs entourés des autorités militaires burkinabè

Cette aide de la France à la Gendarmerie nationale du Burkina n’est pas une première. La coopération militaire française apporte, depuis de longues années, des soutiens multiformes au Burkina dans divers domaines. Il s’agit notamment du renforcement des compétences par des formations spécifiques, l’organisation des structures pour l’accroissement des performances dont le but est de permettre à la Gendarmerie nationale d’apporter des réponses efficaces aux nombreux défis actuels, aux diverses formes de menaces et d’insécurité et aussi de préparer ses unités à affronter les défis futurs.
Le diplomate français a précisé que ce matériel a pour objet de permettre à l’agent de la force publique, dans l’exercice de ses fonctions, d’être mieux protégé des coups de l’adversaire, mais aussi de favoriser l’apport d’une réponse graduée et proportionnelle dans le cadre d’une gestion démocratique des foules au cours d’opération de maintien de l’ordre.

La remise a été suivie de visite du matériel par les  invités ( au fonds)
La remise a été suivie de visite du matériel par les invités ( au fonds)

C’est pourquoi, tout en remerciant la coopération française pour sa mission de formation contribuant au renforcement des capacités du personnel de la Gendarmerie, engagée par ailleurs dans la constitution d’une unité spéciale en réponse aux menaces terroristes, au grand banditisme et à la criminalité transfrontalière, Pingrénoma Zagré a rassuré Gilles Thibault quant au bon usage du matériel.
Selon lui, le matériel reçu sera réparti entre la police judiciaire pour une exploitation en matière de police technique et scientifique, et des unités des services d’instruction.
La coopération française est présente aux côtés de la Gendarmerie nationale depuis longtemps dans le cadre de ce partenariat. C’est dans la même optique qu’elle avait remis à la Gendarmerie nationale un lot de matériel d’environ 35 millions de francs Cfa au début de cette année 2015. L’Ambassadeur de France au Burkina Faso n’a pas passé sous silence les évènements récents qui animent le Pays des Hommes intègres. Il s’est dit préoccupé mais également confiant quant aux capacités du Burkina Faso à parvenir à des élections acceptées de tous pour mettre un terme à la Transition et offrir au peuple burkinabè une démocratie nouvelle; ce qui servira d’exemple pour le reste du monde.
Omar Compaoré
Encadré
La liste du matériel
Ceinturons Timecop: 100
Holster de cuisse: 118
Cagoule CDO: 120
Caméra endoscopique: 01
Lampe troche: 201
Lampe UV: 20
Bâton moyen en mousse: 100
Tonfa d’entrainement: 60
Matraque: 30
Paires de menottes: 69
Paires de menottes d’entrainement: 20
Chaînes de conduite: 69
Etuis porte-menottes: 89
Night vision: 04
Jumelles militaires: 06
Jumelles futures: 06
GPS: 03
Jumelles VANGUARD: 03
Sacs de frappe: 100
Imprimantes laser couleur réseau avec Toner: 02
Imprimantes laser couleur avec cartouche: 05
Ordinateur portable HP avec sacoches: 24
Disque dur externe: 03
Imprimante laser + toner: 09
Scanner à plat CANON: 08
Ordinateur fixe type DAO, câble antivol, housse et onduleur: 13
Mallettes traces latentes: 16
Mallettes Nark inter:130
Neutraliseur: 15
Vidéo projecteur + table: 01
Ecran de projection: 02
Pointeur laser: 03.

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Projet de parc solaire à vocation regionale(PSVR) au Burkina Faso : publication de la nouvelle version du mécanisme de gestion des plaintes

PSVR_Mécanisme de Gestion des Plaintes (version française) 00

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *