Home / Logtoré / Santé infantile: les journalistes outillés sur la prise en charge de la diarrhée avec le SRO-zinc

Santé infantile: les journalistes outillés sur la prise en charge de la diarrhée avec le SRO-zinc

La Direction de la santé et de la famille (DSF) a organisé, lundi 14 septembre, à Ouagadougou, un atelier d’orientation des medias sur la prise en charge de la diarrhée de l’enfant avec le sel de réhydratation orale associé au zinc (SRO-zinc). L’objectif de cette formation était de donner les rudiments nécessaires aux hommes de médias pour qu’ils puissent relayer le message sur l’utilisation du SRO-zinc dans le traitement de la diarrhée chez l’enfant de moins de cinq ans.

Valérie Zombré expliquant le zinc aux journalistes
Valérie Zombré expliquant le zinc aux journalistes

Selon les statistiques des spécialistes, la diarrhée de l’enfant de moins de cinq ans représente la 3e cause de consultation et de décès au Burkina Faso, malgré les efforts de sensibilisation. Pour pallier cette situation alarmante, le ministère de la Santé a élaboré, en 2013, un projet qui va durer 3 ans et qui vise à faire connaître le SRO-zinc dans la prise en charge de la diarrhée chez l’enfant de moins de cinq ans. Pour atteindre sa cible, il fallait donc mettre d’abord à niveau les connaissances des relais (les médias). D’où l’organisation de cet atelier au profit des journalistes.
Chaque année, 6,6 millions d’enfants meurent avant leur 5ème anniversaire dans le monde entier, selon les données fournies par la Direction de la santé et de la famille. Le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans demeure le plus élevé en Afrique. Et sur les 15 pays les plus touchés, 13 pays dont le Burkina Faso, portent le plus lourd fardeau suite à des pneumonies et à des diarrhées. La même source indique que plus de 10 000 enfants de moins de cinq ans perdent la vie chaque année au Burkina Faso suite à des problèmes liés à la diarrhée. Face à cette situation, la diarrhée apparaît comme un problème de santé publique.
Pour lutter contre cette maladie qui peut être évitée, Dr Valérie Zombré, médecin pédiatre, a confié que l’OMS et l’UNICEF ont recommandé l’association de deux molécules que sont le SRO et le zinc qui contribue à réduire la mortalité chez les enfants de moins de cinq ans.

SRO-Zinc
SRO-Zinc

Comment se manifeste la diarrhée?
De l’avis des spécialistes, un enfant a la diarrhée lorsque, dans la journée, il a une fréquence des selles qui peut atteindre trois. On prend également en compte la consistance des selles. Lorsqu’elles deviennent liquides, quand l’abondance a augmenté, on peut parler de diarrhée. Dans cette définition, il faut exclure le nouveau-né car, pour son cas, la fréquence des selles peut atteindre cinq par jour, mais ce n’est pas une diarrhée.

Qu’est-ce que le SRO-Zinc et comment on peut l’utiliser?
Le SRO et le zinc sont conditionnés dans un kit. Dans chaque kit, il y a deux sachets de SRO et une plaquette de 10 comprimés de zinc dosée à 20mg. Pour le SRO, on met la poudre dans un litre d’eau que l’enfant boit après chaque selle. La solution du SRO doit être consommée dans les 24h suivant la préparation. S’il reste de l’eau après 24h, il n’est pas conseillé de la donner à l’enfant. Il faut plutôt jeter cette quantité restante et refaire une autre préparation avec le deuxième sachet. Pour ce qui est du zinc, explique Mme Zombré, il est conditionné sous forme de comprimés dispersives. Les enfants de moins de six mois doivent prendre un demi-comprimé qui correspond à 10 mg par jour pendant 10 jours consécutifs. Pour les enfants de six mois allant jusqu’à cinq ans, ils doivent prendre un comprimé par jour qu’on dissout dans une petite quantité d’eau dans une cuillerée à café et on donne à l’enfant à boire.

Un enfant implorant de sauver leur vie
Un enfant implorant de sauver leur vie

Quelles sont les avantages du SRO-zinc?
L’avantage, selon Dr Zombré, c’est qu’il réduit la quantité et l’abondance des selles. Quand l’enfant fait la diarrhée et qu’elle est associée à des vomissements, le SRO va diminuer la fréquence de survenue des vomissements de 20% selon les études. En plus, le fait d’associer le SRO au zinc contribue à réduire le risque d’hospitalisation de 40%.

Accessibilité du SRO-zinc
Le SRO-zinc est accessible dans tous les lieux de vente légale des médicaments au Burkina Faso au prix de 100F.
Madina Belemviré

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Maladies tropicales négligées: et pourtant elles aveuglent, mutilent, défigurent…

Du 19 au 22 avril à Genève, des responsables gouvernementaux, des dirigeants d’entreprises pharmaceutiques et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *