Home / Mounafica / Que s’est-il passé à Samorogouan?

Que s’est-il passé à Samorogouan?

Avant l’attaque de la brigade de gendarmerie de Samorogouan, des éléments de la CRS étaient arrivés pour renforcer les effectifs du commissariat. Présence fortuite ou y avait-il raison de s’inquiéter? Passons.

Un véhicule des CRS (photo d'illustration)
Un véhicule des CRS lors d’une manifestation (photo d’illustration)

Néanmoins, ce qui est difficile à comprendre, c’est qu’on n’a entendu nulle part que ces éléments aient tenté d’apporter un soutien quelconque aux gendarmes attaqués.
D’accord que les corps sont différents et que chacun organise ses troupes mais face à une attaque de cette ampleur, il faut faire bloc contre l’assaillant.
Si les éléments de la CRS avaient tenté de venir en aide aux gendarmes en sous-effectif, peut-être que les dégâts allaient être limités ou alors qu’ils auraient pu mettre le grappin sur quelques galopins ennemis. Pourquoi cet immobilisme de nos braves policiers, alors que leurs camarades étaient sous le feu nourri de l’ennemi? Ils ne peuvent pas dire qu’ils n’ont pas entendu les détonations. Est-ce parce qu’ils ne voulaient pas s’exposer?
Pour gagner la guerre contre l’ennemi, il faut une synergie d’actions qui ne peut s’embarrasser de certaines considérations. L’exemple a montré que la liaison entre les populations civiles et les forces de défense peut gagner des victoires inespérées. C’est ce qui s’est passé lors de la tentative du coup d’Etat et que les populations attendent des corps habillés.
Mounafica, tout œil tout ouïe!

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Jean-Bosco Kienou, le tombeur du DG de la Police

Le nouveau directeur général de la Police nationale est le tombeur de l’ancien, le très …

4 comments

  1. C’est pas vrai! C’est terrible si c’est vraiment ça la vérité.

  2. Moudsaw ,c’est la pure vérité et depuis ces évènements malheureux la question est sur toutes les lèvres au Kénédougou.Qu’est ce qui a justifié cet immobilisme des CRS? S’il s’agissait de réprimer des élèves ils allaient le faire avec excès de zèle.Il faut qu’ils s’expliquent.

  3. En tant que citoyen Burkinabé, j’ai du mal à croire à la version de Mounafica, je souhaiterais que les MEDIAS radios et télés puissent approcher les autorités de la police pour entendre leurs versions des faits. Comment peut on entendre des coups de feu nourrit dans une localité du Burkina sans intervenir en tant que garant de la sécurité des personnes et des biens? S’il vous plaît cherchez nous la version des concernés.

  4. Archi faux comme informations. ayant mon champ là-bas, ce qui m’a permis de me trouver là-bas en ces moments, je vous rassure que c’est simplement du dénigrement dangereux que fait Mounafica.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *