Home / Politique / Présidentielle de 2015: Le NTD investit Roch comme candidat

Présidentielle de 2015: Le NTD investit Roch comme candidat

Le Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) a tenu un congrès extraordinaire à Ouagadougou le dimanche 26 juillet 2015. A la clôture de ce congrès intervenue dans l’après-midi sous une fine pluie, le NTD a investi Roch Marc Christian Kaboré comme son candidat à l’élection présidentielle du 11 octobre 2015, en présence du représentant de ce dernier.

Le président du NTD, Vincent Dabilgou passant le symbole au représentant de Roch Marc Christian Kaboré (à gauche).
Le président du NTD, Vincent Dabilgou passant le symbole au représentant de Roch Marc Christian Kaboré (à gauche).

«Nouvel élan national: quelle stratégie participative avec le peuple et pour le peuple?». C’est le thème retenu par le Nouveau Temps pour la Démocratie, à l’occasion de son congrès extraordinaire de désignation et d’investiture de son candidat à la présidentielle de 2015. Le président du parti, Vincent Dabilgou, a commencé par situer le contexte dans lequel se tient la rencontre. «Notre congrès s’ouvre dans un contexte mondial marqué par la domination féroce du capitaliste et son système néo-libéral dont la philosophie et la logique implacable ne trompent plus personne», a-t-il souligné, avant de faire le lien avec la situation que vit le Burkina Faso: «Notre pays, au-delà de la crise de gouvernance politique et démocratique que nous avons endurée, est à un carrefour immense sur les grands enjeux de son développement; d’une part d’une population jeune à forte croissance démographique et d’autre part, de vastes terres sans grandes potentialités et de ressources humaines très peu formées et fortement analphabètes», a-t-il souligné.

Le président du NTD, Vincent Dabilgou, lors du congrès.
Le président du NTD, Vincent Dabilgou, lors du congrès.

Le NTD compte mettre l’accent sur ce qu’il appelle les trois piliers de l’architecture du développement durable pour le Burkina Faso. Il s’agit d’abord de l’agriculture, l’alimentation, la sécurité alimentaire et le potentiel de l’élevage, ensuite du système éducatif et la formation professionnelle des jeunes et enfin de la transformation et la diversification du tissu économique. En ce qui concerne les élections à venir et en relations avec la loi sur le nouveau code électoral censé exclure certains candidats des échéances électorales à venir, «je voudrais solennellement affirmer que notre parti et l’ensemble de nos militants, tout en assumant fièrement sa rupture avec nos formations politiques d’hier, resteront républicains jusqu’au bout, même s’il advenait que certains de nos camarades soient empêchés par la justice de prendre part aux consultations électorales en cours», a déclaré Vincent Dabilgou. Et celui-ci de mentionner que «si c’est le prix qu’il faut payer pour la sauvegarde de la paix et l’éducation politique de notre génération et des générations futures, alors nous sommes prêts à le payer, et dans un esprit de modestie et de reconnaissance au peuple».

Les congressistes du NTD se sont accordés à soutenir le candidat, Roch Marc Christian Kaboré.
Les congressistes du NTD se sont accordés à soutenir le candidat, Roch Marc Christian Kaboré.

C’est pourquoi le président du parti qui soutient la candidature de Roch Marc Christian Kaboré lance «un appel à tous les partis politiques de notre pays pour la sauvegarde de ce principe républicain qui veut qu’aucune partie du peuple ne puisse s’attribuer l’exercice de la souveraineté, encore moins l’application des lois de la République».
Omar Compaoré

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

L’intégralité du discours de Zéphirin Diabré

Discours CFOP du 29 avril 2017 00

Un commentaire

  1. C’est très beau et émouvant. On pourrait cependant donner raison à certains qui pensent que le MPP est désormais le point de chute pour éviter de répondre devant la justice. En tout, à cette alure, les pensionnaires de nos prisons feraient mieux de se procurer la carte la carte du tout nouveau méga parti. Du regret cependant pour ceux qui ont rejoint ce parti parce qu’il incarnait dès sa création, en leurs yeux,un parti de justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *