Home / Politique / Présidentielle 2015: Djibrill, Bénéwendé, Zampaligré et Kanazoé officiellement candidats

Présidentielle 2015: Djibrill, Bénéwendé, Zampaligré et Kanazoé officiellement candidats

A vingt-quatre heures de la clôture du dépôt des candidatures à la présidentielle d’octobre prochain, les candidats affluent au siège du Conseil constitutionnel. Ce jeudi 20 août 2015, c’était au tour de Djibrill Bassolé, Bénéwendé Sankara, Adama Kanazoé d’effectuer le déplacement de l’institution pour se soumettre à la formalité.

Djibrill Bassolé dit être respectueux des institutions de la république et des décisions qu’elles prennent
Djibrill Bassolé dit être respectueux des institutions de la république et des décisions qu’elles prennent

Annoncé pour la matinée et ensuite repoussé pour 16 heures, c’est finalement à 15 heures, soit une heure plus tôt, que le porte-étendard de la Nouvelle alliance du Faso, Djibrill Bassolé, est arrivé au Conseil constitutionnel pour y déposer son dossier de candidature. Accompagné des premiers responsables du parti, dont son président Rasmané Ouédraogo, et de plusieurs dizaines de militants, c’est un homme tout souriant qui franchira le seuil de la porte du Conseil constitutionnel pour y passer près d’une heure. En attendant sa sortie, les militants, venus apporter leur soutien à leur «champion», lâchent des slogans pour saluer la disponibilité de celui qui a été le dernier ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré.
Après près de trois quarts d’heures d’attente, Djibrill Bassolé fait sa sortie de la cour de l’institution avec son récépissé en main. «Comme vous le constatez, c’est une étape importante que nous venons de franchir en venant nous engager officiellement dans la course à la présidentielle. La précampagne ayant déjà commencé, nous nous mettrons tout de suite en route pour aller à la rencontre des populations partout où elles se trouvent. Nous sommes très optimiste, et nous avons foi que ces élections seront organisées dans de très bonnes conditions pour permettre de doter le pays d’institutions crédibles», lance-t-il.
A la question de savoir s’il ne craint pas de voir sa candidature invalidée, Djibrill Bassolé se dit très optimiste et estime qu’il sera parmi les candidats qui seront retenus pour la course vers le palais de Kosyam. Par ailleurs, ajoute-il, «je reste un républicain et un démocrate, et par conséquent, je me plierai à la décision qui sera prise par les institutions mises en place par les autorités de la Transition. Mais, je reste persuadé que pour le bien du pays, tout doit être mis en œuvre pour que cette élection soit ouverte à tous les prétendants car, il s’agit de penser au développement de la patrie commune».

Me Bénéwendé Sankara mise sur l’éveil des consciences et se dit très optimiste pour la suite.
Me Bénéwendé Sankara mise sur l’éveil des consciences et se dit très optimiste pour la suite.

A noter qu’au cours de la matinée, c’est le candidat indépendant Issaka Zampaligré qui a ouvert le bal pour cette avant-dernière journée des dépôts de candidatures. A sa suite, c’est Adama Kanazoé qui viendra, accompagné de ses militants, pour la même cause. Le plus jeune candidat déclaré dit compter sur la jeunesse, fer de lance de l’insurrection, pour réaliser le changement tant attendu par ses compatriotes.
Quant à Me Bénéwendé Sankara qui a clos cette journée de dépôts, il dit croire en ses chances car le peuple qui s’est insurgé «n’est pas dupe et il saura faire le bon choix en mettant sa destinée entre les mains de ceux qui incarnent le vrai changement et capables d’étancher sa soif de justice, de liberté et de développement harmonieux».
Au terme de cette journée, en faisant le point, sauf erreur ou omission, nous avons 13 candidats qui ont fait acte de candidature auprès du Conseil constitutionnel. Ce sont, par désordre et par identités connues: Ram Ouédraogo, Ablassé Ouédraogo, Tahirou Barry, Zéphirin Diabré, Gilbert Ouédraogo, Eddie Komboïgo, Roch Marc Christian Kaboré, Jean-Baptiste Natama, Saran Séré/Sérémé, Djibrill Bassolé, Bénéwendé Stanislas Sankara, Issaka Zampaligré et Adama Kanazoé.

W. DAVY

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

L’intégralité du discours de Zéphirin Diabré

Discours CFOP du 29 avril 2017 00

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *