Home / Mounafica / Macky Sall a eu peur

Macky Sall a eu peur

Mounafica a vu certaines de ses antennes dérangées. Premièrement, à cause du vandalisme politique des jeunes mobilisés par le Cdp pendant le coup d’Etat qui a pris une place dans le livre Guinness des records d’actions absurdes. Ce dérangement de ligne est intervenu le dimanche, jour de la rencontre des médiateurs Macky Sall et Yayi Boni, quand des jeunes instrumentalisés ont fait irruption dans le hall de l’hôtel Laïco, renversant tout sur leur passage, après avoir tabassé des journalistes, des hommes politiques et leurs body-guards. Avant eux, le Rsp est passé par là, et comme d’habitude, les rafales de kalachnikovs ont été tirées. C’est tout cela qui a créer des problèmes aux antennes de Mounafica.

Macky Sall
             Macky Sall, le Président sénégalais

Mais heureusement, au bouton de manchette de Macky Sall, il y avait un truc qui a permis à Mounafica de savoir certaines choses. Tout le Burkina démocratique et le monde entier avec lui s’est élevé contre la proposition de crise faite par Macky Sall, surtout en son volet impunité, pardon son côté ‘’amnésie’’ qui rappelle ici plutôt l’invite des Burkinabè à l’amnésie. Pourquoi Macky Sall, qui est un adepte des droits de l’Homme, a-t-il osé proposer cette énormité?
Eh bien, Mounafica le sait! Le premier jet de la proposition de crise de Macky Sall ne comportait pas un aspect ‘’amnésie’’ pour les putschistes. Quand il a montré ce projet au général Diendéré, celui-ci a trouvé l’astuce de proposer à Macky Sall une rencontre avec les éléments du Rsp pour leur dire ses conclusions en face.
Naturellement, il a pris soin de préparer ses hommes qui ont dit avec leurs mots des choses et des menaces très graves, et pour le pays et pour la Transition. C’est après cela que Macky Sall est rentré à l’hôtel avec des céphalées, tant il a eu peur, tant on lui a démontré que sans Golf, il y aura le chaos au Burkina.
Alors, pour contenter tout le monde, Macky Sall a décidé de changer la procédure de la conclusion de la rencontre médiatrice, en lieu et place de la plénière qui devait permettre de discuter des différentes propositions des différentes parties. Macky Sall a choisi de faire lire, par le président de la Commission de la Cedeao, un communiqué final que les parties ont découvert à la lecture.
Puis, il s’est tiré, avec dans l’esprit, que ces éléments du Rsp sont méchants et dangereux. Le Burkina va connaître une terrible guerre civile. En proposant l’amnistie, Macky Sall pensait calmer la colère meurtrière des putschistes en tordant le cou à la démocratie; il a eu très peur, surtout qu’il avait entendu des choses pas bien sur les actions du Rsp. Mais, c’était mal connaître la détermination du peuple. Quand le peuple se met debout, aucune citadelle n’est imprenable.
Ça, Macky Sall ne le sait pas. Il ne sait pas que l’insurrection est la meilleure preuve de détermination du peuple burkinabè qui, comme le disent les jeunes, si quelqu’un est habitué à manger les têtes, ce n’est pas les yeux qui vont l’effrayer. Chasser Blaise Compaoré était le plus difficile, on l’a fait, alors…
Mounafica, tout œil tout ouïe!

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Jean-Bosco Kienou, le tombeur du DG de la Police

Le nouveau directeur général de la Police nationale est le tombeur de l’ancien, le très …

3 comments

  1. Macky vient de perdre ses prochaines éléctions au Burkina. Sa jeunesse l’attend de pied ferme! Cette médiation ratée va lui coûter un mandat. Car les peuples trompés sont solidaires!

  2. Macky (sale) perdra ses élections. Il a un comportement flou. les peuples solidaires n’aiment pas être dirigés par des tarés comme ce type. Il a oublié que grâce au peuple il avait été élu. Mais ce peuple va le destitué inch ALLAH.

  3. Il faut savoir respecter l ‘autre dans sa dignité en tant qu’être humain Macky Sall a fait des propositions qu’il estime ramener la cohésion des frères burkinabés. Cela ne mérite pas l’acharnement de certains contre sa personne car le dernier mot appartient aux burkinabés
    Pensez un Burkina de demain dont ses fils sont unis. Rien ne peut se construire dans la haine et le rejet de l’autre. Il ya encore du chemin à parcourir
    Mohamed ALMANSOUR
    NIGER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *