Home / L’impertinent / Les roues du gouvernement sont crevées

Les roues du gouvernement sont crevées

Comme le dit la chanson du groupe musical «Le Gouvernement», on a l’impression que les roues du gouvernement de la Transition sont crevées. En tout cas, c’est l’impression qu’a L’Impertinent du mutisme du commando du soldat Zida.

Conseil des ministresDeux Conseils des ministres (ordinaire et extraordinaire) coup sur coup, les 29 et 30 juillet, avant de fondre dans la nature et réapparaître le 14 août en éclair et disparaître à nouveau.
Le gouvernement est-il essoufflé? Peut-il s’offrir des congés moins d’une année après la prise de service ? C’est pas sérieux! Il devrait y avoir une autre explication.
Deux semaines que le peuple attend le Conseil des ministres sans rien voir et sans explications. Depuis que l’Impertinent suit les Conseils des ministres, surtout à l’époque des suspensions, dégagements, licenciements et mises à la retraite d’office, leurs comptes rendus sont devenus un rituel pour lui.
Il se souvient qu’un haut-commis de l’Administration est sorti de la douche, la serviette à la ceinture et la mousse de savon partout, parce que sa tendre moitié, à l’heure d’un compte-rendu, lui a crié qu’on était en train de les ‘’enlever’’ un à un. Malheureusement, l’époux faisait partie du lot.
C’est dire si le compte-rendu de l’hebdomadaire Conseil des ministres du mercredi est un rendez-vous à ne pas manquer comme un turfiste ne manque pas le pronostic des courses hippiques.
Pour Mba Michel, c’est autre chose! Lui, il jouissait déjà d’une retraite. Puis il est revenu pour donner un coup de main à la Transition. Il mérite des vacances parce que soumis à un rythme de travail soutenu – plus que quand il était en activité – en sus d’une grosse pression. Après la crise entre Zida et ses camarades du RSP, c’est la gestion de questions de Défense et de Sécurité qui doivent turlupiner le Vieux qui est également en charge de ces ministères.
Et puis, n’oublions pas que Mba Michel est un fermier. La fin de la Transition est pour bientôt et il va retourner à sa ferme. Mais avant, il faudrait qu’il se fasse une idée de ce qui y reste car on ne peut plus confier entièrement son business aux enfants d’aujourd’hui. Ils risquent de vendre le bétail et manger la volaille et accuser la grippe aviaire. Une revue des effectifs s’impose donc.
Mais pour les gentlemen et dames qui ont encore la fraîcheur de leurs belles jambes, on ne saurait parler de repos. Ou bien, ‘’bébé’’ ministre délégué à la Sécurité? Je parle pour parler, sinon y a pas quelqu’un qui doit également crouler sous le poids du boulot, avec l’insécurité au Sahel et les menaces que font planer certains politiciens sur les scrutins à venir.
L’Impertinent

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Mon capitaine, vous ne pouviez pas être multimilliardaire dans cette affaire!

Si nous avions cédé aux tentatives de corruption, je serais multimilliardaire, aurait dit le directeur de …

2 comments

  1. Bravo l’impertinent,déja que meme les compte-rendus sont diffusés tardivement,l’absence de conseil de ministres doit etre justifiée.

  2. L’impertinent le congé est un droit consacré. Les membres du gouvernement de transition étaient-ils des chômeurs avant leur arrivée au gouvernement, je suis sûr que tu diras non. Même le Président qui est à la retraite s’occupait de sa ferme donc il continuait à travailler. Après un an (12 mois) de travail, on a droit a un congé d’un mois. Celui-ci peut être pris en une seule fois, en deux ou trois fois. Ne pas le prendre doit être considéré comme un crime. Si le gouvernement ne l’observe pas c’est que nous sommes en danger car il pourra les supprimer à sa guise dans la mesure il n’y voit pas d’importance. De grâce, L’Impertinent toi aussi a droit aux congés payés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *