Home / Logtoré / «La conjonctivite Apollo» ne se contracte pas par le simple fait de regarder une personne atteinte», dixit Dr Pierre Djiguimdé

«La conjonctivite Apollo» ne se contracte pas par le simple fait de regarder une personne atteinte», dixit Dr Pierre Djiguimdé

La conjonctivite est une inflammation de la membrane recouvrant la partie antérieure de l’œil et la face profonde de la paupière. Ces dernières semaines, force est de constater que cette maladie fait des ravages à Ouagadougou. D’aucuns se plaignent d’avoir la «conjonctivite Apollo». Mais pour le docteur Pierre Djiguimdé, médecin ophtalmologiste au service d’ophtalmologie au CHU Yalgado Ouédraogo, ce n’est pas toutes les conjonctivites qui sont Apollo.

Dr Pierre Djiguimdé recomnade d'éviter de se serrer les mains
Dr Pierre Djiguimdé recommande d’éviter de se serrer les mains

«Quand les gens ont un problème d’œil, ils ont l’habitude de dire qu’ils ont Apollo, mais ce ne sont pas toutes les conjonctivites qui sont Apollo», a tenu à préciser le médecin ophtalmologiste, Pierre Djiguimdé. Même s’il reconnaît qu’il y a une forme d’épidémie de conjonctivite ces dernières semaines, il a toutefois rappelé qu’il est difficile de dire qu’il s’agit de la conjonctivite «Apollo».

De son avis, quand il y a une épidémie de ce genre, le plus souvent, c’est en rapport avec des virus. Néanmoins, dit-il, il faut savoir que quand il s’agit de «Apollo», hormis le fait que les yeux soient rouges, il y a un autre signe qui est caractéristique. «Ce sont les hémorragies que l’on observe au niveau de la conjonctivite. C’est pourquoi on appelle conjonctivite hémorragique, connue sous le nom de la conjonctivite Apollo», a-t-il révélé.

Il a aussi ajouté que toutes les conjonctivites ne sont pas contagieuses. «Les conjonctivites sont contagieuses quand elles sont provoquées par des virus. Sinon, les autres liées à des germes tels les bactéries ou celles de types allergiques ou qui sont liées à une irritation de la conjonctive par une substance chimique, le plus souvent, ne sont pas contagieuses», a-t-il expliqué, avant de préciser que le fait de regarder quelqu’un ne peut pas nous faire contracter la conjonctivite.

Il n’y a pas de traitement efficace contre «Apollo»

Le docteur Djiguimdé a affirmé qu’il n’y a pas de traitement efficace contre la conjonctivite Apollo. Mais, souligne-t-il, l’évolution naturelle de cette conjonctivite se fait vers la guérison dans les 3 à 7 jours, même sans traitement. Toutefois, dit-il, les mesures que l’on recommande, ce sont des mesures individuelles, aussi bien pour les sujets infectés que pour les sujets sains. «S’il s’agit de Apollo qui est très contagieuse, il faut prendre toutes les mesures nécessaires car la transmission se fait par les mains», a-t-il précisé.

Pour ce faire, l’ophtalmologue a encouragé les gens à éviter de se serrer les mains. «Si une personne est atteinte, vous la saluez, vous utilisez votre main pour vous frotter les yeux, voilà une belle voie pour contracter la maladie Apollo», a-t-il prévenu. Il y a les gels hydro-alcooliques et, pour lui, il est bien de toujours en posséder à défaut d’avoir de l’eau pour se laver systématiquement les mains après avoir salué quelqu’un.

Pour l’histoire, le docteur Djiguimdé a expliqué que le nom «conjonctivite Apollo» vient du fait que la première épidémie de cette conjonctivite a eu lieu en 1969 au Ghana et au Nigéria. C’était suite à la mission Apollo 11 des Américains qui a posé pour la première fois les pieds sur la lune. Et selon les rumeurs, c’est une profanation des terres divines, donc une malédiction que les dieux auraient jeté sur la terre parce que l’épidémie a coïncidé avec cette mission Apollo 11.

Madina Belemviré

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Maladies tropicales négligées: et pourtant elles aveuglent, mutilent, défigurent…

Du 19 au 22 avril à Genève, des responsables gouvernementaux, des dirigeants d’entreprises pharmaceutiques et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *