Home / Economie-Finances / Instauration des nouvelles taxes: le Premier ministre explique les mesures prises par le gouvernement

Instauration des nouvelles taxes: le Premier ministre explique les mesures prises par le gouvernement

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a expliqué à la presse le jeudi 4 août 2016,  les mesures prises par le Gouvernement au sujet de la seconde loi de finances rectificative de l’année 2016 portant sur les nouvelles taxes instaurées. Des mesures qui vont permettre d’accroître les recettes fiscales.

Paul kaba Thiéba a expliqué les mesures prises par le gouvernement aux journalistes
Paul kaba Thiéba a expliqué les mesures prises par le gouvernement aux journalistes

Dans le cadre de la 2eme loi de finances rectificative de l’année 2016, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures portant institution de taxes qui sont au nombre de quatre.

La première porte sur une retenue de 10% sur les gains du Pari mutuel urbain (PMU’B). «Cette retenue n’est pas nouvelle, car les gains du PMU’B sont déjà soumis à cette retenue sur la masse à partager. La nouveauté ne concerne que les autres jeux de hasard, dont les cartes à gratter, les machines à sous, entre autres, pour lesquels la retenue ne s’appliquera que si le gain est supérieur ou égal à 100 000 FCFA», a expliqué le chef du gouvernement. Cette mesure permettra, de son avis, d’accroître les recettes fiscales de plus de 2 milliards de F CFA par an.

La deuxième taxe est relative à l’importation des véhicules de tourisme dont la puissance est égale ou supérieure à 13 chevaux et s’appliquera à l’importation des véhicules conçus pour transporter des personnes, à l’exclusion des véhicules destinés au transport public de voyageurs. Elle pourrait permettre d’accroître les recettes annuelles de plus de 2 milliards FCFA.

La troisième taxe a trait à la contribution foncière sur les propriétés bâties et non bâties et permettra à l’Etat de récolter plus de 1,5 milliard de F CFA par an.

Quant à la quatrième et dernière mesure fiscale, elle porte sur l’augmentation du taux de la taxe sur les boissons alcoolisées, qui consiste en un relèvement de 5 points du taux de la taxe sur les boissons, applicable à la bière. Ce relèvement de 25 à 30%, indique Paul Kaba Thiéba, est conforme aux directives de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et celles de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et rapportera à l’Etat 3 milliards de F CFA par an.

Le Premier ministre s’est également exprimé sur la loi de facilitation de la passation des marchés publics. A ce sujet, il a tenu à préciser que contrairement à l’opinion développée dans certains milieux, ces mesures ne consacrent en rien le recours à l’entente directe ou au gré à gré. «Il ne faut pas que les Burkinabè aient peur du changement. Il faut oser changer. Mais il faudrait seulement savoir où nous allons», a soutenu M. Thiéba. Les innovations majeures de cette loi sont, entre autres, l’allègement du contrôle à travers la suppression du double niveau de contrôle en ce qui concerne la passation des commandes publiques financées sur ressources extérieures, le relèvement des seuils de passation de 0 à moins de 10 millions de FCFA au lieu de 5 millions de F CFA  pour la demande de cotation, de 10 à moins de 100 millions pour la demande de prix et de 100 millions de F CFA comme seuil requis pour les appels d’offres.

Madina Belemviré

 

 

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Apollinaire Compaoré crée sa banque*

Ça y est! Apollinaire Compaoré, le patron du groupe Planor Afrique, est autorisé à ouvrir …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *