Home / Main courante / Fraudes aux concours de la Fonction publique: pourvu que ce ne soit pas une baisse de la garde!

Fraudes aux concours de la Fonction publique: pourvu que ce ne soit pas une baisse de la garde!

L’on croyait la page des fraudes lors des concours de la Fonction publique tournée avec l’ouverture de celle de la transparence dont jouissaient, depuis 2008, ces tests de recrutement d’agents publics longtemps caractérisés par un système de favoritisme à peine voilé. Même si, pour ne pas être taxé de naïveté, l’on n’osait pas dire qu’il n’y avait plus de fraude dans l’organisation des concours de la Fonction publique, l’on ne pouvait qu’être admiratif devant les changements opérés depuis un certain temps. Sans être parfaits, les résultats étaient le reflet d’une rigueur et d’une précaution que tout le monde pouvait vérifier à travers les différentes étapes des concours, dont le système sécuritaire en dit déjà long sur le sérieux. Mais, ne dit-on pas que le poisson pourrit par la tête!

Le ministre de la Fonction publique, Augustin Loada
Le ministre de la Fonction publique, Augustin Loada

Car, en réalité, la tête de l’organisation des concours est loin d’être le président de la commission nationale de pilotage, qui porte pourtant le chapeau des responsabilités. L’étape la plus capitale et la plus sensible demeure la conception des sujets qui, malheureusement, est confiée à un prestataire privé. Ce qui ne permet pas forcément au ministère de la Fonction publique d’avoir un œil avisé sur tout le processus.
Le cabinet chargé de proposer les sujets jouit apparemment d’une confiance certaine, due peut-être à de loyaux services rendus par le passé, au point que l’on n’est plus regardant sur la reproduction, l’administration des épreuves et la délibération. L’attention étant donc détournée du vrai cerveau même du dispositif, maillon caché de la chaîne mais par lequel tout commence, celui-ci a jugé le moment opportun pour dérouler son sinistre plan. Se croyant probablement loin de tout soupçon.
Si les choses se sont vraiment passées ainsi, cela voudrait dire que le plan a été savamment préparé, en prenant le temps d’appâter la cible en feignant de montrer patte blanche. Ce qui aurait contribué à faire baisser la garde et à s’éloigner du vrai problème pour aller le chercher là où il n’est pas ou fait le moins de dégâts. Mais dans ce cas, le mal serait moins profond, car la fraude savante n’aura entaché qu’une seule session des concours. Dans le cas contraire, et le pire serait alors à craindre, ce genre de fraude a peut-être toujours existé, la faiblesse de l’arsenal de veille et d’investigation n’ayant pas permis de la démasquer avant.
Cette opération coup de poing, bien qu’ayant mis à nu les failles du système et ayant révélé la persistance d’une pratique que l’on croyait révolue, serait tout de même à l’honneur de la Transition. Mais c’est selon. Les pessimistes pourraient également rétorquer que c’est plutôt une faiblesse que ce soit pendant la transition que l’on enregistre ce genre de forfait.
Dans tous les cas, s’il y a bien une chose qui est sûre, c’est que la fraude dans les concours de la Fonction publique est toujours là, et en attendant les résultats des enquêtes pour savoir quelles mesures supplémentaires prendre pour espérer pouvoir l’endiguer, il est important de trouver la solution la plus juste pour le présent cas. Si l’enquête prouve sincèrement qu’il n’y a pas lieu d’annuler et de reprendre les concours concernés par la fraude, c’est tant mieux. Mais il faudra alors communiquer suffisamment et clairement là-dessus pour rassurer les candidats. Sinon, si l’enquête révèle une quelconque possibilité que les bénéficiaires du «pétrole» aient été plus nombreux que les 12 prévenus arrêtés, inutile de vouloir étouffer l’affaire en gardant secrets les résultats de l’investigation en vue de pouvoir se contenter de sanctionner les seuls appréhendés. Car, l’expérience a montré qu’ici au Faso, même ce qui est caché ou classé top secret finit toujours par se savoir même dans la rue.
JPS

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Santé: des boîtes de sardines avariées vendues à 150 F CFA l’unité saisies par les éléments de la Police municipale

Le directeur général de la Police municipale a présenté à la presse le vendredi 28 …

Un commentaire

  1. Qu’on annule un point c’est tout les concours concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *