Home / Ca se passe à l'assemblée / Election présidentielle: «Le Burkina est sur le bon chemin», dixit Cipriano Cassama, président par intérim du CIUP

Election présidentielle: «Le Burkina est sur le bon chemin», dixit Cipriano Cassama, président par intérim du CIUP

Le président du Conseil national de la Transition (CNT), Chériff Moumina Sy, a reçu en audience, le lundi 17 août 2015 à l’hémicycle, le président de l’Assemblée populaire de la Guinée Bissau, également président par intérim du CIUP (Conférence de l’Union interparlementaire), Cipriano Cassama. Cet entretien a été l’occasion pour les deux présidents d’aborder la question de la Transition burkinabè et des prochaines élections à venir. A ce sujet, Cipriano Cassama a indiqué que le Burkina Faso est sur le bon chemin.

Chériff SY accueillant son homologue, le président de l'Assemblée populaire de la Guinée Bissau
Chériff SY accueillant son homologue, le président de l’Assemblée populaire de la Guinée Bissau

Le Burkina Faso a connu, les 30 et 31 octobre 2014, une insurrection populaire qui a mis fin aux 27 ans de pouvoir du président Blaise Compaoré. Un gouvernement de Transition a été mis en place dont l’objectif principal est d’organiser d’ici le 11 octobre prochain, des élections libres, crédibles et transparentes dont les résultats seront acceptés par tous.
En visite de courtoisie au Burkina, le président de l’Assemblée populaire de la Guinée Bissau, Cipriano Cassama, a, lors de ses échanges avec le président du CNT, Chériff Sy, le 17 août dernier, abordé la question de la Transition burkinabè.

 Cipriano Cassama a remercié le président du CNT de l'avoir reçu
Cipriano Cassama a remercié le président du CNT de l’avoir reçu

Au sortir des échanges, Cipriano Cassama a déclaré que le Burkina est sur le bon chemin. «Le peuple burkinabè et l’actuelle autorité ont su prendre certaines mesures pour amener le Burkina sur la bonne voie», a-t-il soutenu. De son avis, le Burkina Faso est un grand pays, non seulement au niveau de l’Union économique monétaire ouest-africaine (UEMOA), mais aussi au niveau de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et dit-il, ce qui lui est arrivé peut arriver dans n’importe quel pays.
Par ailleurs, le président de l’Assemblée populaire de la Guinée Bissau a aussi révélé qu’ils ont, avec Chériff Sy, fait le tour de la situation politique dans la sous-région et de la République de la Guinée Bissau en particulier. «Nous avons parlé non seulement de la Guinée Bissau, mais aussi des objectifs et des épreuves futures qui doivent favoriser l’intégration dont nous faisons tous parti».
Madina Belemviré

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Renforcement de la démocratie au Burkina Faso: le Parlement mobilise près de 5 milliards de F CFA

L’Assemblée nationale a tenu avec succès, le jeudi 20 avril 2017 à Ouagadougou sous la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *