Home / Mounafica / Djibrill Bassolé a-t-il eu peur ou fait-il peur?

Djibrill Bassolé a-t-il eu peur ou fait-il peur?

Djibril Bassolé était le missus dominici de Blaise Compaoré. Ouvrons la parenthèse pour dire que c’est l’expression latine exacte car celle habituellement employée «missi dominici» est le pluriel; c’est comme l’affaire des «scenarii» et des «scenarios». Le premier général de gendarmerie que le Burkina a donc, est out pour les prochaines élections de par la mouture du code électoral adoptée par le CNT.

Djibrill Bassolé
Djibrill Bassolé

Du coup, ses admirateurs crient haro sur le baudet car, pour eux, leur champion fait peur. Il pourrait être comparé au troisième larron de la fable de Jean de Lafontaine qui a saisi maître Aliboron. Car, dans les différents classements, on met en tête une fois Zèph de l’UPC, une autre fois Roc du MPP. Pour eux, il n’y a pas d’autre explication possible, le nouveau code électoral est taillé à la démesure du général-candidat à la présidentielle. Les essais sur le caractère impersonnel des lois ne peuvent pas les convaincre. Les sorties à la «Blé Goudé» de l’ex-deputée Assita Ouattara, militante de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA), le bateau qui a dressé le pavillon Djibrill Bassolé pour Kosyam, dans le genre «Djibrill sera candidat pian» en disent long sur leur conviction et leur volonté de pousser Bassolé vers la présidence du Faso.
Ne leur parlez surtout pas de la présence de Bassolé au Conseil des ministres qui a mis le feu aux poudres. Ils rétorquent, en se basant sur son rôle entre gris clair et gris foncé le jour de l’insurrection qui a vu l’Assemblée nationale partir en fumée. Et en forme de conclusion, on entend «c’est parce que notre candidat Djibrill fait peur, il est venu bouleverser l’ordre établi…»
A contrario, ses contempteurs affirment qu’en fait Bassolé a eu peur. Car il aurait pu ou dû faire comme le trio RSS (Roc, Salif, Simon) qui ont claqué la porte du parti au pouvoir et se sont engagés avec les populations pour barrer la route à la modification de l’article 37. Ils ont osé, ils ont risqué gros pour leur nez mais finalement cela a été «veni, vidi, vici»: ils sont venus à l’opposition, ils ont vu, ils ont vaincu. Alors, Mounafica se voit poser cette question: «qui est plus courageux que qui? Qui a eu peur?»
Naturellement, Mounafica n’a pas de réponse à donner, il est tout œil, tout ouïe.
Mounafica, tout œil, tout ouïe!

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Jean-Bosco Kienou, le tombeur du DG de la Police

Le nouveau directeur général de la Police nationale est le tombeur de l’ancien, le très …

8 comments

  1. Nous ne sommes pas dupe,nous savons que BASSOLE fait partie du lot de mafiosi que BLAISE depuis sa retraite en C I veut pistonner afin pour placer à la tête du pays des hommes intègres! Et ce,pour que « AL CAPONE »ET cie continuent à piller le bas peuple par l’intermédiaire de SOCIETES FICTIVES CRÉÉS!

  2. Un prési doit etre courageux ,on ne veut pas de poltron ou d’opportuniste. qu’il considère que son patron est tjrs o pouvoir et se prépare pour 2020. vive judas

  3. Lambert LANKOANDE

     » Mais, nous avons été diffamés, vilipendés, enfermés et même rasés. Mon petit bureau (là où a eu lieu l’entretien) a été perquisitionné près de 9 fois.  » Dixit Me Halidou OUEDRAOGO MBDHP Burkina Faso

  4. Lambert LANKOANDE

    Pourquoi notre cher général (ambitieux du pouvoir d’état) ne pouvait pas dire à son mentor Blaise COMPAPORE, pendant qu’il était encore au pouvoir, de ne pas faire modifier la constitution en son article 37, parce que lui aussi voudrait se présenter en 2015. Il aura suffit que le peuple aux mains nues se mobilise et fasse fuir l’enfant terrible de Ziniaré pour que chacun se rende compte qu’il est présidentiable. Quelle honte. Si le ridicule pouvait tuer. J’ai tout apprécier de lui sauf cette dernière salade qu’il vient de nous servir en disant qu’il se présentera bel et bien. S’il ne se sent pas concerné par les dispositions de la nouvelle loi, faut-il qu’on lui fasse rappel du dossier « taxes routières, de l’or et que sais-je encore. Qu’il se tienne à carreau sinon NGAW…………………………….. A bon entendeur salut!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  5. Il y a des moments où il faut avoir du nez. Djibril manque totalement de flair en voulant déposer sa candidature tout de suite et maintenant. Il aurait attendu en 2020, qu’il aurait plus de chance de réussir. Manque de bol pour lui, il a définitivement compromis ses chances car il y a effectivement quelque chose d’incorrect dans cette attitude. Accompagner et soutenir Blaise Compaoré dans son entêtement bovin jusqu’à ce qu’on le tombe avant de se découvrir des ambitions présidentielles est vraiment malsain. Il eut fallu s’opposer plus nettement quitte à perdre quelques galons. Or tout le monde est témoin qu’il en a pris et même de trop … en ayant été propulsé général de gendarmerie quoique très très loin des opérations.

  6. Alexandre N. SOME

    Franchement je suis déçu des burkinabé. Je pensais au début que les gens qui s’égosillaient pour que Djibril soit candidat s’amusaient ou tout au moins cherchaient à manger. Je ne comprends donc pas qu’après l’adoption par le CNT du code électoral qui le met hors jeu comme d’autres burkinabé, il se trouve des gens pour continuer de s’égosiller tant. Ah ! J’oubliais ! C’est toujours une stratégie pour manger. Pour sûr, il en a plein les poches. Regardez un peu en arrière et vous comprendrez que depuis l’histoire de l’or avec BAKO et autres jusqu’à nos jours, BASSOLE doit être probablement un multi milliardaire. Mais, qu’à cela ne tienne, c n’est pas une raison pour prétendre gérer les burkinabé après tout ce qu’il leur a fait pendant près de trois décennies. Du reste, j suis surpris que des gens censés et sérieux pensent réellement que Djibril peut être élu Président de ce pays. Cette décision du CNT a sauvé beaucoup de gens de la honte qui les attendait au lendemain des élections. Personnellement, je suis un parfait inconnu, mais en dehors de la question financière qui peut me bloquer, si me présente aujourd’hui contre la plupart des gens qui vocifèrent pour faire croire à qui je ne sais en dehors des mangeurs professionnels qui n’ont rien d’autre à faire en dehors du dilatoire et du ridicule, je les battrais à plate couture. Je sais de quoi je parle. Où se trouve leurs électorats ? Au Burkina ou ailleurs ? Ah ! Là encore, j’oubliais le secours possible de certains pays voisins. Arrêtez donc de nous chatouiller.

    Que Dieu bénisse le Burkina Faso et ses amis et qu’Il maudisse ses ennemis. Amen.

  7. ECHO du faso RSS n’ont pas quitté à cause de la modification de l’article 37 il faut t’informer. soyons un peu honnête. C’est la succession de Blaise qui les a amené à quitter. entre eux tenors du CDP ils ne se sont pas entendu pour trouver un successeur. C’est simple que cela. C’est ensuite qu’il ont rejoint l’opposition qui menait déja le combat. il faut te cultiver.

  8. Nous avons commencé un travail. J’ invite les jeunes à achever le job. Nettoyer le pays. Bassole a trahi. Il doit doit subir la dure loi de l’exclusion. Cua fait mal, mais c’est la leçon que nous devons laissé à la génération future.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *