Home / Déclarations-Communiqués / Communiqués du gouvernement

Communiqués du gouvernement

Des wagons et des containers sens dessus-dessous
L’accident n’a pas faitd e victime

Accident ferroviaire sur le territoire burkinabè: aucune victime à déplorer

Un train-marchandise vide de la Société internationale de transport africain par rail (SITARAIL) en partance pour la Côte d’Ivoire a déraillé ce mercredi 24 Août 2016 en territoire Burkinabè à 15 kilomètres après Banfora.

Cet accident, survenu suite à l’effondrement d’un pont (ouvrage d’art) causé par la pluie diluvienne du mardi 23 aout 2016, n’a occasionné aucune perte en vie humaine. Les deux (02) conducteurs de la société SITARAIL et les cinq (05) vigiles qui étaient à bord de la locomotive sont tous sortis indemnes.

Les dommages matériels se limitent à la locomotive et ses quatre (04) wagons.

La SITARAIL est activement à pied d’œuvre pour rétablir le trafic ferroviaire dans les meilleurs délais.

Par ailleurs, en raison de la rupture momentanée du trafic ferroviaire, la SITARAIL a mis à la disposition des passagers en provenance de la Côte d’Ivoire, onze (11) cars à destination de Ouagadougou, Koudougou et Bobo-Dioulasso.

Le Service d’information du gouvernement

 

Les corps en train d’être enlevés
Les corps en train d’être enlevés

Incendie d’un dépôt illégal de carburant à Bobo-Dioulasso: 3 morts et 3 blessés

Dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 août 2016, un incendie s’est déclaré dans un dépôt illégal de carburant au secteur 2 de Bobo-Dioulasso, faisant trois morts et trois blessés dont deux dans un état grave.

Aussitôt informées, les autorités locales ont dépêché sur les lieux, une mission conduite par le Secrétaire Général assurant l’intérim du Gouverneur de la région des Hauts-Bassins.

Le gouvernement déplore les pertes en vies humaines et présente aux familles éplorées ses condoléances les plus attristées. Il souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Par ailleurs, il condamne fermement cet incident et rappelle à la population que la vente des produits inflammables est règlementée et que seuls les établissements dûment constitués et possédant une autorisation sont habilités à vendre du carburant sur toute l’étendue du territoire national. Par conséquent, la vente de carburant aux abords des voies, dans des concessions ou autres dépôts de fortune sont strictement interdits au Burkina Faso.

Le gouvernement invite la population au respect strict de la règlementation régissant le domaine. En cas de non-respect, les autorités compétentes seront dans l’obligation de prendre des sanctions rigoureuses.

Des instructions ont été données aux forces de sécurité pour des contrôles tous azimuts et tout contrevenant sera sanctionné conforment aux lois en vigueur.

Le Service d’information du gouvernement

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Projet de parc solaire à vocation regionale(PSVR) au Burkina Faso : publication de la nouvelle version du mécanisme de gestion des plaintes

PSVR_Mécanisme de Gestion des Plaintes (version française) 00

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *