Home / Gouvernance - Développement / Bobo-Dioulasso: le Premier ministre partage le contenu du PNDES avec les mouvements et associations des Hauts-Bassins

Bobo-Dioulasso: le Premier ministre partage le contenu du PNDES avec les mouvements et associations des Hauts-Bassins

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a animé une conférence publique le samedi 10 septembre 2016 à Bobo-Dioulasso sur le PNDES. Par cet exercice, le chef du gouvernement veut faire connaitre cet ambitieux programme présidentiel aux mouvements et associations de cette région afin qu’ils se l’approprient. Il était assisté par des membres de son gouvernement.

C’est par l’hymne nationale que s’est ouverte la conférence publique
C’est par l’hymne nationale que s’est ouverte la conférence publique

Faire connaitre le PNDES et les programmes du président aux associations et OSC spécifiques des Hauts-Bassins, créer des cadres d’échanges directs avec les autorités ou responsables de mise en œuvre de différents programmes, créer un dialogue direct entre les plus hautes autorités, acteurs et animateurs des associations et OSC, vulgariser le programme du président; tels sont les objectifs de cette conférence animée dans les Hauts-Bassins par le Premier ministre.

Le Premier ministre a été assisté par des membres de son gouvernement
Le Premier ministre a été assisté par des membres de son gouvernement

Face aux acteurs associatifs de la région, le conférencier du jour a décortiqué le PNDES. Dans  sa communication, le Premier ministre a indiqué que  le PNDES  vise à lever tous les obstacles au développement. Divisé en trois axes, ce programme entend selon le PM, donner un nouveau souffle au Pays des Hommes intègres.  Portant sur la restructuration des institutions et la modernisation de l’administration à travers la décentralisation et la déconcentration, le premier axe du PNDES mettra l’accent sur la lutte contre la corruption et l’injustice selon le conférencier. Quant au deuxième axe portant sur le «développement du capital humain», le PM a indiqué qu’il s’agira de la formation et l’encadrement des jeunes, la construction de centres de santé et d’éducation «bien équipés». Le dernier axe à savoir «la dynamisation des secteurs porteurs pour l’économie et les emplois» développera d’avantage les cultures vivrières et de rente.

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba en mode conférencier
Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba en mode conférencier

Le Burkina Faso selon le Premier ministre,  compte près de 19 millions d’habitants à majorité jeunes. Toute chose qui de son avis, constitue un véritable atout  au développement du pays. «Personne ne viendra développer le Burkina pour nous. Le pays est riche. Les Hauts-Bassins sont riches. Il faut se mettre au travail tous ensemble autour du président pour mettre en œuvre la politique économique inclusive du président», a-t-il invité les uns et les autres.  Pour lui, la mobilisation du jour traduit d’ailleurs l’engagement des uns et des autres à soutenir les initiatives de développement du président dont les fruits selon lui, devraient êtres repartis entre tous les burkinabés. «S’il y a croissance, elle doit être repartie entre tous les enfants du Burkina et non pas à un groupe», a-t-il insisté.

Ils sont venus des quatre coins de la région pour s’approprier le PNDES
Ils sont venus des quatre coins de la région pour s’approprier le PNDES

Si pour le PM il faut 15 000 milliards pour mettre en œuvre ce programme, les participants ont voulu savoir d’où viendra cette somme au regard de la situation économique du pays. Pour le Premier ministre, pas d’inquiétudes. Pour lui, une table ronde sera organisée en France avec tous les partenaires techniques et financiers du pays en vue de la mobilisation de cette importante somme d’argent.

Dans les échanges, les participants ont voulu savoir ce que le PNDES apportera à la ville de Bobo-Dioulasso et à la région des Hauts-Bassins en générale. «Le PNDES permettra à la ville  de Bobo-Dioulasso  et à la région des Hauts-Bassins en général de retrouver sa place à savoir, le poumon de l’économie du Burkina», a-t-il rassuré.

Initié par la Coordination des mouvements et associations pour la vulgarisation du programme du président en collaboration avec le gouvernement Burkinabé, cette conférence publique marque le début d’une série de conférences  qui sera organisée dans toutes les treize (13) régions du pays.

Cheick Omar Traoré

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Ministère des Finances: les agents du Trésor passent à la vitesse supérieure avec une grève de 10 jours

Ayant constaté avec «amertume» les propositions de réponses apportées par le gouvernement à la satisfaction …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *