Home / Politique / Blaise Compaoré et son CDP sont les premiers partisans de l’exclusion au Burkina Faso

Blaise Compaoré et son CDP sont les premiers partisans de l’exclusion au Burkina Faso

Une délégation, conduite par Eddie Komboïgo, nouveau président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ex-parti majoritaire, a été reçue le vendredi 29 mai 2015 par le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida. Au cours des échanges, Eddie Komboïgo est revenu sur le nouveau code électoral voté le 7 avril 2015 par le Conseil national de la Transition (CNT) qui frappe d’inéligibilité certaines personnalités du régime déchu. Avant cette visite au Premier ministre, le CDP a rencontré d’autres personnalités comme le Moro Naaba pour tenir le même langage d’inclusion.

Pour Eddie Komboïgo, au Burkina, la politique de jeter le bébé et l'eau du bain doit cesser
Eddie Komboïgo, au Burkina, président du CDP

En somme, le CDP veut que toutes les personnes puissent se présenter aux élections prochaines. Non! Le 30 octobre 2014, les sièges du CDP et de la FEDAP/BC étaient préparés à fêter le vote de la loi modificative de la Constitution qui permettrait à Blaise Compaoré de briguer d’autres mandats présidentiels. Des poulets, des moutons et des bœufs avaient été immolés pour le festin. Une soirée «djandjoba» était programmée. Les chaises et les tables dressées dans les cours, on n’attendait plus que l’heure précise pour donner le top départ de la fête. Peu avant l’heure du vote de la loi, c’est-à-dire 10h00, les partisans de Compaoré se rassemblaient déjà aux lieux dits, alors que Ouagadougou bruissait au rythme de la contestation.

La modification de la loi le 30 octobre 2014 avait pour but de prendre en compte l’amendement permettant à Blaise Compaoré, en fin de mandat, de briguer 3 autres mandats à la présidence et de rester au pouvoir jusqu’en 2030.

Blaise Compaoré candidat, il est certain qu’il n’aurait pas de candidat à sa taille. L’homme a bâti son pouvoir et son long règne dans la terreur. Sous Compaoré, les «gêneurs» qui refusaient de se laisser corrompre et se taire se retrouvaient…

Comment appelle-t-on cette imposition, si ce n’est de l’exclusion de la course à la présidence de plus de 17 millions de Burkinabè au profit d’un seul individu appelé Blaise Compaoré?

L’insurrection que le pays a connue a été menée par des Burkinabè volontaristes. Il ne s’agit pas d’un coup d’Etat. Le CDP doit faire amende honorable pour la mémoire des martyrs. Toute autre démarche est vaine. Il peut ne pas reconnaître la légitimité des autorités de la Transition. C’est son droit! Accepter une candidature d’une personne qui a soutenu la révision de l’article 37 veut dire que même Blaise Compaoré ou son frère François Compaoré peuvent être candidats en octobre 2015.

Le CDP doit se réjouir du fait que son existence est tolérée. C’est un cadeau que le peuple Burkinabè lui fait au nom de l’unité nationale. Ce parti existe parce que, dedans, se trouvent des frères, des sœurs, des amis. Ils peuvent continuer à faire la politique en respectant les autres.

Sous quels cieux, une insurrection a-t-elle accepté l’ex-parti majoritaire? Sous quels cieux d’anciennes personnalités du régime déchu ne font pas l’objet d’arrestation et de détention?

Au Burkina Faso, des maires, des ministres, des DG, des dealers circulent en toute impunité. Il suffit de relire les rapports successifs de la Cour des comptes et de l’ASCE. La MACO manquerait de place pour garder ce monde.

Que le CDP fasse la politique avec ce que le peuple lui offre comme espace. Eddie Komboïgo veut-il faire comprendre que son CDP n’a personne d’autre, en dehors des personnalités du régime déchu, pour le représenter aux futurs scrutins? Lui-même est venu du néant! L’expert-comptable qu’il est a été élu député la première fois qu’il se présentait à une élection en décembre 2012. S’il peut diriger ce parti, c’est la preuve que le CDP regorge de personnes qui peuvent relever le défi.

Abouga Tagnan

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

L’intégralité du discours de Zéphirin Diabré

Discours CFOP du 29 avril 2017 00

3 comments

  1. Peter de Bangkok

    Bien dit! No comment!

  2. walai,le kouma est pissan’,on ne demandait que ce courage à tous ces cdpistes pour éviter l’insurrection et ses conséquences,si Eddie avait osé,soutenu par achille celui qui a mis dans la bouche de blaise compaoré en tant qu’ideologue que pour avoir une institution forte il faut des hommes forts.

  3. Diallo Ibrahim

    C’est fou comme les hommes oublient vite et accusent les autres de pratiquer l’exclusion. Souvenez-vous: un clan au sein du CDP a bien réussi à faire exclure des militants de leur parti par le jeu du larbinisme, du clanisme, du népotisme et de la concussion. Normalement, ils devraient respecter la place de leur Champion  »qu’on ne peut et ne doit pas remplacer », ce  »don » de Dieu et éviter de la souiller. Dans une famille, quand un enfant est en faute on lui donne la punition qu’il mérite. Cela ne veut pas dire qu’on l’exclue de la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *