Home / Mounafica / Beaucoup de fuites… dans le gaz

Beaucoup de fuites… dans le gaz

Des camions de livraison de gaz
Des camions de livraison de gaz

«Mounafica, cette fois, je n’ai pas de bonne bouteille pour toi hein! Les livreurs-là ont tout déformé! Ils les jettent au hasard lors des déchargements!»

Tout est dit. En tout cas, personne ne peut dire qu’il n’a pas vu comment les bonbonnes de gaz sont déchargées. On les lance, on les jette sans se soucier du qu’adviendra-t-il. Donc, par le bas ou le haut, les accessoires des bouteilles sont déformés. Impossible pour les ménagères de poser le cerceau qui leur facilite la préparation du tô. Si ce n’était que ça!

Etant donné que ces bouteilles contiennent des produits sous pression, imagine-t-on un jour, surtout en période chaude, que cette ‘’maltraitance’’ puisse produire un accident? Il serait totalement faux de nier que cela peut entrainer des fuites. Aussi minimes soient-elles. Donc, chers amis manutentionnaires, ayez un peu d’égards pour ces bouteilles que nous gardons avec nous dans nos maisons.

En direction des revendeurs, Madame leur demande d’être très vigilants, car certains livreurs sont de vrais truands! Si vous n’êtes pas vigilant sur le nombre de vos bouteilles, c’est tant pis pour vous car ils en profitent pour détourner une. Une chez vous et chez l’autre aujourd’hui, une ou deux chez un autre un autre jour, ils finissent par se constituer un stock. N’est-ce pas une des filières d’approvisionnement des quincaillers? Un contrôle sur l’origine des bouteilles entreposées aux abords des voies pourrait nous édifier. Il faut croire qu’à ce niveau également, il y ait une complicité avec ces livreurs qui doivent les servir clandestinement. Parce que, souvent, les bouteilles neuves sont entreposées chez eux, alors qu’on sait que ces quincaillers n’achètent pas de bouteilles neuves.

Il y a également un deal avec les détaillants, car certains peuvent être ‘’sevrés’’ quelques jours au profit d’autres. «Mounafica, ils disent qu’ils sont venus et je n’étais pas là. Faux! Je vais aller où? Je suis là, à la maison!»

Mais ce que Madame m’a révélé, et cela va faire bondir au niveau de Sodigaz, c’est que les agents ont un deal d’une toute autre nature dans la distribution des bouteilles: le siphonage du carburant.

«Mounafica, quand ils garent pour me servir, tu vas voir des gens arriver avec des bidons sur des motos. Les gars que tu vois revendre l’essence-là, certains s’approvisionnent auprès d’eux. Nè Wendé!» Là là (au propre comme au figuré, comprenne qui veut), il y a un contrôle minutieux qu’il va falloir établir pour éviter la ‘’trop grande consommation’’ des véhicules.

Mounafica, tout œil tout ouïe!

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Jean-Bosco Kienou, le tombeur du DG de la Police

Le nouveau directeur général de la Police nationale est le tombeur de l’ancien, le très …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *