Home / L’impertinent / Bizarre, bizarre!

Bizarre, bizarre!

Des coïncidences bizarres. Des faits bizarres, vous en voulez?

L’artiste rasta émérite Alpha Blondy est venu en concert à Ouaga. Il a été reçu par le président du Faso. L’engagement sans faille d’Alpha Blondy pour la cause de la veuve et de l’orphelin n’est pas contestable, mais pour cette tournée musicale, l’artiste nous a semblé être plutôt porteur d’un message pour le président Roch.

Alpha Blondy reçu par Roch Kaboré
Alpha Blondy reçu par Roch Kaboré

Alpha Blondy a pris de la bouteille. C’est ainsi que ses fans, qui ont fait nombreux le déplacement du Stade municipal de Ouagadougou, ont vainement essayé de le pousser à chanter les deux chansons phares pour la jeunesse consciente du Burkina à savoir le morceau «Thomas Sankara» et «Au clair de la lune» dédié à Norbert Zongo. En lieu et place, il a entonné «Brigadier sabari» comme pour demander pardon aux mélomanes.

Ces faits ont été précédés par sa conférence de presse au cours de laquelle il a avoué avoir rencontré Blaise Compaoré qui serait dans une sorte de prison ouverte. Et voilà que dès son retour à Abidjan, Blaise Compaoré a fait sa 1ere sortie publique en accordant une audience à HKB (Henri Konan Bédié), l’ancien président ivoirien. Il aurait même été convoyé en escorte présidentielle, comme certaines images l’ont montré.

Le fugitif (look yoyo) rattrappé par les Koglweogo
L’un des ex-RSP du Nazinon rattrapé par les Koglweogo

Dans ces entrefaites, des éléments supposés être de l’ex-RSP sont appréhendés dans le Sud à Pô par la gendarmerie. Ils avaient, dit-on, des intentions pas nobles. Il y a des ex-RSP au gnouf. Aujourd’hui, c’est l’un des leurs qui est recherché. Comme dans les écoutes téléphoniques attribuées à Soro et Djibrill, «il faut frapper ici, lorsque les forces se déplacent, on frappe là-bas…» Exactement comme ce qui s’est passé avec l’attaque du détachement de l’armée à Intangom au Nord. Bizarre, tout ça!

Adjudant Coulibaly Gaston, WANTED
L’adjudant Coulibaly Gaston, ex-RSP, recherché

En liant ces différents éléments, on peut se poser des questions sur les dangers qui planent toujours sur le Faso. Alors qu’on pense plus à la menace terroriste, il faut aussi se pencher sur certains nostalgiques du RSP. Que faire?

J’y vois une synergie d’actions. Car il est impensable de faire un coup d’Etat. Ça ne marchera pas, mais un carnage pour mettre le pouvoir du Rocco dans la mouise, ça oui. Alors, il faut que chacun ouvre l’œil et le bon, car le diable rode autour de la maison. Et nous sommes au mois d’octobre, ce mois qui a vu l’assassinat du capitaine Thomas Sankara et qui a vu aussi la chute-fuite de son tombeur.

Plus que jamais, les contrôles doivent être accentués. Pas seulement les véhicules 4 roues; même les vélos, les charretiers doivent subir des contrôles approfondis. On n’est jamais assez prudent.

Ousmane Hébié

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

Mon capitaine, vous ne pouviez pas être multimilliardaire dans cette affaire!

Si nous avions cédé aux tentatives de corruption, je serais multimilliardaire, aurait dit le directeur de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *