Home / Politique / Actualités nationales: les déclarations du MPP sur les nouvelles mesures fiscales, le PNDES, le coup de fil Roch-Blaise…

Actualités nationales: les déclarations du MPP sur les nouvelles mesures fiscales, le PNDES, le coup de fil Roch-Blaise…

La Direction nationale du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a animé une conférence de presse à Ouagadougou ce lundi 8 août 2016. Présidée par le deuxième vice-président du parti, Simon Compaoré, plusieurs questions, notamment les mesures fiscales récemment prises par le gouvernement, le Plan national de développement économique et social (PNDES), la future Constitution, le coup de fil Roch-Blaise, ont été abordées.

Les déclarations du MPP sur les nouvelles mesures fiscales, le PNGES, le coup de fil Roch-Blaise…
Le présidium de la conférence du MPP, avec au milieu, le deuxième vice-président du parti, Simon Compaoré

«Le MPP approuve les nouvelles mesures fiscales proposées en vue d’élargir l’assiette fiscale et d’accroitre les recettes». C’est, du moins, ce qui ressort de la déclaration liminaire du parti; une déclaration lue par Bindi Ouoba à l’entame de la conférence de presse. Ces mesures, rappelle M. Ouoba, se rapportent à la retenue à la source sur les gains réalisés par les parieurs et ceux provenant des autres jeux du hasard, à l’institution d’une contribution foncière sur les propriétés bâties et non-bâties, à l’instauration d’une taxe à l’importation sur les véhicules dont la puissance est d’au moins treize chevaux, et à l’augmentation du taux de la taxe sur les boissons alcoolisées.

Le parti, précise sa direction, «prend acte du souci d’équité et de justice sociale liés à ces taxes». Selon lui, il s’agit de taxes «qui concernent les couches les plus aisées des Burkinabè». Ce qui fait dire à Simon Compaoré que «même si on augmente la bière de 50 F, ça ne va pas décourager ceux qui boivent».

A l’endroit du gouvernement, le MPP dit lancer une invite «à mettre en œuvre rapidement ces mesures».

Le gouvernement exhorté à la vigilance

La loi portant allègement des conditions d’exécution des projets, programmes et activités de développement votée par l’Assemblée nationale le 22 juillet dernier, le MPP dit y voir une loi en faveur de la réalisation rapide d’infrastructures améliorant les conditions de vie des populations. Mais, il «exhorte le gouvernement à la vigilance quant à la transparence qui doit être constatée à tout moment dans la mise en œuvre de ces procédures» souples pour le rayonnement des marchés publics durant six mois.

Concernant le PNDES, le parti au pouvoir dit n’avoir pas «de doute» quant à l’atteinte de son objectif global qui est, jusqu’en 2020, «de transformer structurellement l’économie burkinabè pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être social».

S’agissant du passage de la 4è à la 5è République au moyen d’une nouvelle Constitution, le MPP dit trouver que cela permettra «de créer un réel espace démocratique à travers des pouvoirs bien équilibrés».

Des interrogations sur des dossiers pendants devant la justice

«Où en est-on avec les nombreux dossiers pendants de crimes économiques et de sang, dossier Thomas Sankara, dossier Norbert Zongo, les victimes de l’insurrection et du coup d’Etat du 16 septembre, etc.? Où en est-on avec les nombreux dossiers de corruption et de détournements au niveau de l’ASCE?», se demande-t-on au MPP. «Nous souhaitons vivement, a dit Simon Compaoré, que 2017 ne voit pas ces dossiers inachevés». Et d’ajouter, «s’il y a des gens qui sont pressés que ces dossiers soient jugés, c’est bien nous».

Quant à la «polémique stérile» autour de «l’affaire dite du coup de fil à Blaise Compaoré» à l’occasion de la 5è conférence au sommet du TAC (Traité d’amitié et de coopération) à Yamoussoukro en Côte-d’Ivoire, le MPP dit y voir «de la diversion et de l’intoxication». Et Simon Compaoré de marteler, «nous n’avons aucun intérêt, aucun agenda à décliner avec l’ancien président».

Paangui Parè

 

A propos Fréderic Tieo

Voir aussi

L’intégralité du discours de Zéphirin Diabré

Discours CFOP du 29 avril 2017 00

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *